PSA Peugeot Citroën et Renault misent avant tout sur l’étranger

L’Europe et la France ne font plus partie des pays les plus porteurs pour les constructeurs automobiles nationaux. C’est ce qui ressort de la publication de leurs chiffres de ventes pour le premier semestre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA Peugeot Citroën et Renault misent avant tout sur l’étranger

A l’issue des six premiers mois de l’année, PSA Peugeot Citroën enregistre des immatriculations en recul de 5,3% en Europe. Les marchés les plus touchés étant l’Espagne (-25%) et l’Italie (-12%). En France, le constructeur peine à se maintenir à flot depuis l’arrêt de la prime à la casse, avec une progression limitée à 2%. Des chiffres très éloignés des performances effectuées sur les marchés émergents, comme en ChinePSA voit ses ventes bondir de 10,2% ou en Russie avec un sursaut de 65,5%.

Chez Renault, la tendance semble être la même. Le constructeur a réalisé 40% de ses ventes à l’international, soit un bond de 20% à 542 000 unités. Ce sont pour lui les marchés brésiliens et russes qui affichent les plus scores en la matière. Le groupe compte aussi sur l’Iran et l’Inde pour porter ses immatriculations au plus haut et battre des records de vente pour 2011.

Car les constructeurs nationaux regardent au-delà des frontières et semblent miser sur ces pays plus que sur la France ou ses voisins. PSA par exemple vise 50% de ventes hors d’Europe d’ici à 2015. "Il y a peu de croissance à espérer sur la France et l’Europe pour eux", assure Guillaume Paoli, à la tête d’AramisAuto.com. La faute à un "marché intérieur très disputé et à une lutte concurrentielle inéluctable en France", selon Bertrand Rakoto, expert automobile chez R.L.Polk. D'après lui, "en Europe, l'objectif est de se maintenir, la conquête est beaucoup plus limitée."

Mais le phénomène serait identique sur tous les marchés murs selon Philippe Gattet, expert chez Xerfi. "Tous les grands constructeurs occidentaux cherchent à s’émanciper de leur marché domestique afin de capter de la croissance, précise-t-il. Il faut qu’ils adaptent leur offre à ces nouveaux marchés et s’implantent industriellement à proximité. Les marchés matures sont devenus des marchés de renouvellement".

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS