Tout le dossier Tout le dossier

PSA Peugeot Citroën crée au Maroc un "OpenLab" sur le véhicule du futur en Afrique

Le constructeur français PSA qui doit ouvrir une usine au Maroc d’ici à 2019 lance un laboratoire d’innovation ouvert centré sur les énergies vertes et le véhicule électrique en Afrique avec plusieurs universités et écoles d’ingénieurs dont Centrale Casablanca ou l'Insa de Fès..

Partager
PSA Peugeot Citroën crée au Maroc un
Carlos Tavares, PDG de PSA

Une présence qui s’affirme dans le royaume chérifien...

PSA Peugeot Citroën a engagé ce lundi 25 janvier au Maroc un accord pour la création d’un "Open Lab". Celui-ci sera le premier du genre pour le groupe en Afrique. Il fonctionnera sur le principe de l'innovation ouverte ou open innovation, à savoir le partage des connaissances et des résultats.

Il rassemble cinq universités marocaines, deux universités américaines présentes au Maroc, la nouvelle école d’ingénieurs franco-marocaine Centrale Casablanca ainsi qu’un centre de transfert technologique à l’Université internationale de Rabat (encadré)

Un accord en ce sens a été signé à Rabat par le groupe ce lundi au Maroc en présence de Lahcen Daoudi, ministre marocain de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de Jean-François Girault, l'ambassadeur de France au Maroc.

Le laboratoire sera dénommé "Mobilité durable pour l’Afrique" ("Sustainable Mobility for Africa").

un programme de recherche, sur quatre ans

Selon PSA, "il développera un programme de recherche, sur quatre ans, sur l’exploration des systèmes de mobilité durable autour de trois grands axes : le véhicule électrique du futur, les énergies renouvelables, la logistique du futur".

Mais le groupe n'avance aucun élément chiffré sur son engagement financier dans le cadre de cette structure ouverte dont les engagements de programme restent plutôt de la responsabilité de chacun des participants.

Selon le quotidien marocain L'Economiste, l’Université Internationale de Rabat serait en train d'investir 40 millions de dirhams (environ 3,6 milions d'euros) dans la création d'une plate forme technologique.

Cet Open Lab marocain s'appuiera "sur les compétences scientifiques et métiers de PSA Peugeot Citroën et sur les compétences des partenaires universitaires ainsi que sur les plateformes technologiques qui seront disponibles au Maroc".

Le groupe français a déjà lancé des plateformes similaires dans plusieurs pays en Europe, en Asie et en Amérique Latine, au sein d’un réseau de laboratoires OpenLabs et de chaires académiques fédérées sous l’enseigne StelLab "pour être au plus près des futures pépites scientifiques". Une démarche d'innovation ouverte engagée depuis le début de la décennie, notamment dans les pays où le groupe affiche une présence industrielle, ce qui sera bientôt le cas au Maroc.

Pour rappel, PSA a annoncé, en effet, en juin 2015 l’implantation de sa première usine du continent africain à Kenitra au nord de Rabat. Ce site qui doit être opérationnel en 2019 nécessitera 560 millions d’euros d’investissement. Il devrait produire dans un premier temps 90 000 véhicules par an sur la cible de modèles "économiques" ciblant les pays émergents, dont l’Afrique.

Enfin, en matière de R&D, ces dernières années, PSA a considérablement étendu sa sous-traitance auprès des équipes d’Altran au Maroc. Altran Maroc emploierait ainsi selon des sources concordantes, plusieurs centaines d’ingénieurs et techniciens dédiés au groupe français.

PSA avec ses différentes marques détient 10,9% du marché automobile marocain qui s'est élevé en 2015 à 130 319 véhicules.

Pierre-Olivier Rouaud

Centrale, Insa... deux écoles d’ingénieurs franco marocaines impliquées
Les partenaires académiques de l’Open Lab "Mobilité durable pour l’Afrique" annoncés par PSA sont au nombre de neuf, dont deux écoles d’ingénieurs franco-marocaines ouvertes à la rentrée de septembre 2015 à savoir Centrale Casablanca et l’Université Euro-Méditerranéennede Fès (INSA EuroMéditerranée).
Outre celles-ci, le partenariat comprend l’Université Internationale de Rabat, l’Université Mohammed V, l’Université Ibn Tofail de Kenitra, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, le Georgia Institute of Technology (GeorgiaTech), la Mississipi State University et enfin l’Institut Lafayette.
A travers le monde, le réseau StelLab de PSA vise à "répondre plus efficacement aux enjeux sociétaux, environnementaux et économiques du "véhicule du futur", rappelle le groupe automobile français . "Il permet ainsi de mettre en commun les équipes de recherche et les moyens expérimentaux de PSA Peugeot Citroën et des laboratoires partenaires".

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

L'Usine Maroc

Renault Maroc : "Nous avons un bond à faire de 60% supplémentaire de sourcing local au Maroc", selon Marc Nassif, directeur général

L'Usine Maroc

Maroc : l'écosystème Renault

L'Usine Maroc

"Ecosystème Renault" au Maroc : le constructeur précise (un peu plus) ses intentions

L'Usine Maroc

PSA au Maroc : démarrage mi 2016 des travaux de l’usine de Kenitra

L'Usine Maroc

Maroc : Renault, PSA mais aussi Ford et VW représentés au salon de la sous-traitance de Tanger

L'Usine Maroc

Renault va tripler ses achats au Maroc au sein de son "Ecosystème"

L'Usine Maroc

Au Maroc, Renault a produit près de 290 000 véhicules en 2015, un bond de 26%

L'actu des usines Maroc

Usine PSA au Maroc : ISI et ces dizaines d'équipementiers chinois qui s’y intéressent de près

L'Usine Maroc

Maroc : le champion japonais de la peinture automobile Kansai Paint s'installe à Tanger

L'Usine Maroc

Maroc : extension de 25% et forte croissance pour l'emboutisseur SNOP à Tanger

L'Usine Maroc

Automobile au Maroc : l'espagnol Relats investit 7,3 millions d'euros dans son usine de Tanger

L'Usine Maroc

Renault Maroc inaugure son école interne de management

L'Usine Maroc

Maroc : Saint-Gobain lance son investissement de 19 millions d'euros dans le vitrage automobile à Kénitra

L'Usine Maroc

Avec sa future usine d’outillages de presse à Tanger, Snop FSD va rapatrier au Maroc des productions chinoises et… conforter l’emploi en Vendée

L'Usine Maroc

En vidéo : le secteur automobile au Maroc doublera ses exportations avant 2020, selon Moulay Hafid Elalamy

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS