L'Usine Auto

PSA Peugeot Citroën a fait mieux que le marché mondial en 2009

, , ,

Publié le

2009 aura été l’année de tous les défis pour le marché automobile mondial, selon Jean Marc Gales, directeur des marques Peugeot et Citroën. Pour le groupe automobile français, l’année aura été légèrement meilleure que le reste du marché.

PSA Peugeot Citroën a fait mieux que le marché mondial en 2009 © D.R. - PSA

Malgré un recul des ventes mondiales du groupe de 2,2%, soit un chiffre inférieur à celui du marché mondial (-3,5%), le constructeur automobile a vu sa part de marché mondiale progresser de 5,1%. Au total, sur l’année, le constructeur a vendu 3 188 000 unités dans le monde (1 842 000 sous la marque au Lion et 1 346 000 sous l’emblème Citroën).

Ventes européennes affectées par l’Europe de l’Est

Dans le détail, le constructeur a vu ses ventes reculer de 3,7% en Europe. Certes, les systèmes de prime à la casse et d’aides gouvernementales ont permis de soutenir la demande en Allemagne ou en France par exemple.  Dans l’Hexagone, plus de 100 000 véhicules de chaque marque ont bénéficié de la prime à la casse en 2009, selon les chiffres du constructeur. Mais dans le même temps, les ventes de véhicules PSA ont baissé de 24,3% en Europe centrale et orientale. Un effondrement des marchés d’Europe de l’Est, qui est venu plomber les ventes européennes totales de PSA en Europe, à 2,19 millions d’unités. Reste que sur cette zone le groupe voit sa part de marché augmenter de 13,5% à 13,7%.

Hors Europe, le groupe profite de la bonne santé du marché chinois, sur lequel ses ventes ont bondi de 52%, à 272 000 immatriculations, pour afficher une hausse totale de la zone de 2,5 %, à 1,06 million d’unités. «  Même sur le marché russe, pourtant en recul de 60% environ sur l’année, Citroën est la seule marque à progresser en volume, alors que Peugeot gagne 0,3 point de part de marché », expliquent Jean Marc Gales et Frédéric Banzet, directeur général de Citroën.

En 2009, le groupe a aussi profité de la hausse des ventes des éléments détachés, en augmentation de 10,8% à 342 000 unités.

 « Augmenter la production en France »

Des performances dues à la dynamique de marques présente chez le constructeur automobile. «  Malgré la crise, nous avons poursuivi notre rythme de lancement de nouveaux produits », a expliqué le directeur des deux marques. En 2009, les modèles Citroën C4 Picasso ou Xsara Picasso se placent en leader du segment avec des ventes totales de 198 000 unités. Chez Peugeot, la 206+ s’est déjà vendue à 102 000 unités depuis son lancement. «  Un rythme soutenu, dépassant nos objectifs initiaux, ce qui nous permet d’accroître la production en passant de 465 à 800 unités produites par jour », précise Jean Marc Gales.

Et de rappeler que l’ensemble de ces nouveaux produits est fabriqué en France. Une manière de rentrer dans le débat qui touche son concurrent Renault accusé de vouloir délocaliser la production de sa nouvelle Clio en Turquie. A noter tout de même que laC4 Picasso et la XsaraPicasso sont toutes deux produites dans l’usine espagnole de Vigo, selon le service de communication du groupe. «  La tendance actuelle de notre groupe est de vouloir augmenter la production en France, grâce aux réductions de coût. Nous devrions d’ailleurs laisser en place la troisième équipe à l’usine Sochaux », précise-t-il. Reste que le groupe a produit 1 452 000 unités en France en 2009, pour n’en vendre que 814 000 dans l’Hexagone. «  Un rapport de 1,8, resté assez stable par rapport à 2008 », commente-t-il.

Recul à un chiffre en Europe en 2010

Pour 2010, sans donner aucune perspective chiffrée, le groupe reste optimiste. «  Nous tablons sur une reprise du marché partout, sauf en Europe, qui va souffrir de l’arrêt ou de la baisse des primes à la casse. Mais une tendance à l’amélioration devrait être perceptible sur la deuxième partie de l’année », explique-t-il. Le groupe projette un recul du marché européen à un chiffre, plus proche de -8% que de -2%. Pour sa part, le constructeur parie sur les succès de ses modèles lancés en 2009, sur ceux à venir ( dont une partie des 14 modèles annoncés par Peugeot) et sur le développement des véhicules propres. « Nous voulons confirmer notre leadership en matière de véhicules à faible émission de CO2, en améliorant encore les moteurs thermiques et en lançant nos véhicules électriques, Ion et C-Zero en 2010 », explique Jean Marc Gales. Sur ce segment, 4000 commandes ont été passées pour les deux marques, pour des livraisons prévues pour la fin 2010 et jusqu’en 2012.

D’un point de vue stratégique, le groupe entend poursuivre son développement sur les marchés émergents, sur lesquels il est déjà présent. «  Le marché nord-américain n’est pas une priorité. Il faudrait adapter nos véhicules à ce marché, ce n’est pas pour tout de suite », commente Jean Marc Gales. Les yeux du groupe semblent être plutôt tourner vers la Chine, devenu le premier marché automobile mondial, dont le poids pourrait encore croître de 10 à 20% selon PSA.

 

 


RECEVEZ GRATUITEMENT TOUS LES JEUDIS LA NEWSLETTER « LA SEMAINE DE L'AUTOMOBILE »

Pour suivre la saga GM au jour le jour, Renault et PSA au coude à coude, l'alliance entre Fiat et Chrysler, Peugeot offensif, Audi et VW en concurrence avec Toyota et Honda, de la voiture électrique à la pile à combustible, les rebondissements de l'actualité automobile se passent sur usinenouvelle.com.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte