PSA Mulhouse réfléchit à la suppression d'une ligne

La direction du site de PSA Mulhouse (Haut-Rhin) confirme le lancement d'une étude pour passer de deux à une seule ligne de production. Un nouveau véhicule sera lancé fin 2014 et 200 millions d'euros d'investissements sont prévus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA Mulhouse réfléchit à la suppression d'une ligne

La direction du site PSA Peugeot Citroën de Mulhouse/Sausheim (Haut-Rhin) a confirmé vendredi 6 décembre lors d'un comité d'établissement extraordinaire "le lancement d’une étude pour un passage éventuel de la production à un mono flux réversible performant". "Cette étude devra déterminer la faisabilité technique ainsi que les gains éventuels par rapport au fonctionnement actuel à deux lignes", précise-t-elle.

Le comité d'établissement extraordinaire avait été programmé pour présenter le Plan à moyen terme (PMT) du site alsacien. Celui-ci prévoit un "maintien des volumes autour de 200 000 véhicules par an", contre 225 000 en 2012, et le "lancement d’un nouveau véhicule sur plateforme EMP2 [celle de la nouvelle Peugeot 308, ndlr] qui sera annoncé fin 2014".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les activités de mécaniques et de métallurgie réalisées en plus de l'assemblage final au profit d'autres unités du groupe sont elles aussi pérennisées. Au total, la direction promet "plus de 200 millions d’euros d’investissements à venir sur le site, en complément des investissements continus depuis plus de dix ans".

Employant 7 750 salariés en CDI et CDD et un peu moins de 500 intérimaires, le site de Mulhouse produit des Citroën C4 et DS4 et des Peugeot 2008.

"La direction affirme qu’un sureffectif de 360 CDI est 'prévu' à Mulhouse, rien que pour 2014 (287 ouvriers professionnels et 69 techniciens et agents de maîtrise). Elle va donc poursuivre la casse de l’emploi, alors qu’un millier d’emplois ont été supprimés sur l’année écoulée", dénonce la CGT.

La direction précise que le plan de départs volontaires déjà mis en place et le plan de mobilité interne seront maintenus en 2014.

Thomas Calinon

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS