Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

PSA Mulhouse réfléchit à la suppression d'une ligne

, , , ,

Publié le

La direction du site de PSA Mulhouse (Haut-Rhin) confirme le lancement d'une étude pour passer de deux à une seule ligne de production. Un nouveau véhicule sera lancé fin 2014 et 200 millions d'euros d'investissements sont prévus.

PSA Mulhouse réfléchit à la suppression d'une ligne © D.R. - PSA

La direction du site PSA Peugeot Citroën de Mulhouse/Sausheim (Haut-Rhin) a confirmé vendredi 6 décembre lors d'un comité d'établissement extraordinaire "le lancement d’une étude pour un passage éventuel de la production à un mono flux réversible performant". "Cette étude devra déterminer la faisabilité technique ainsi que les gains éventuels par rapport au fonctionnement actuel à deux lignes", précise-t-elle.

Le comité d'établissement extraordinaire avait été programmé pour présenter le Plan à moyen terme (PMT) du site alsacien. Celui-ci prévoit un "maintien des volumes autour de 200 000 véhicules par an", contre 225 000 en 2012, et le "lancement d’un nouveau véhicule sur plateforme EMP2 [celle de la nouvelle Peugeot 308, ndlr] qui sera annoncé fin 2014".

Les activités de mécaniques et de métallurgie réalisées en plus de l'assemblage final au profit d'autres unités du groupe sont elles aussi pérennisées. Au total, la direction promet "plus de 200 millions d’euros d’investissements à venir sur le site, en complément des investissements continus depuis plus de dix ans".

Employant 7 750 salariés en CDI et CDD et un peu moins de 500 intérimaires, le site de Mulhouse produit des Citroën C4 et DS4 et des Peugeot 2008.

"La direction affirme qu’un sureffectif de 360 CDI est 'prévu' à Mulhouse, rien que pour 2014 (287 ouvriers professionnels et 69 techniciens et agents de maîtrise). Elle va donc poursuivre la casse de l’emploi, alors qu’un millier d’emplois ont été supprimés sur l’année écoulée", dénonce la CGT.

La direction précise que le plan de départs volontaires déjà mis en place et le plan de mobilité interne seront maintenus en 2014.

Thomas Calinon
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle