Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA, le constructeur qui a fermé dix usines en six ans

, ,

Publié le

Analyse PSA devrait annoncer un vaste plan de restructuration aujourd'hui. Il fait suite à six années de plan d'économie qui ont déjà poussé dehors 15000 personnes.

PSA, le constructeur qui a fermé dix usines en six ans © Jean-Louis Salque - L'Usine Nouvelle

Sommaire du dossier

PSA ferme son usine d'Aulnay. Et nous savons maintenant que cette fermeture n'est pas une blessure isolée mais le symptôme d'une maladie plus grave qui frappe le constructeur français. Ce qui se joue aujourd'hui avec l'annonce de ce plan de restructuration qui prévoit la fermeture de l'usine de Seine-Saint-Denis et la suppression de 8000 postes, c'est bien la survie du groupe détenu par la famille Peugeot. Depuis le début de l'année, l'entreprise aurait grillé 1,5 milliards d'euros de cash !

Ce qui lui arrive peut paraître assez injuste lorsque l'on regarde le plan produit de ses deux marques. Engagé dans une nécessaire stratégie de montée en gamme, Peugeot-Citroën aura manqué de temps pour la mener à bien. S'il se retrouve au bord de l'asphyxie, c'est parce que ses machines à cash traditionnels (le marché automobile européen et les petites voitures) marquent le pas et ne lui permettent plus de financer ses ambitions. Sa gamme DS est en plein essor mais elle ne génère pas encore assez de revenus pour prendre le relais de blockbusters comme la C3 ou la 208 (qui voient leurs marges rognées). Quant à ses incursions sur les marchés étrangers, et notamment la Chine, PSA a tardé à trouver la bonne recette pour se faire une place sur le premier marché du monde. Conséquence : il a beaucoup investi pour un retour assez modeste.

Cet effet ciseau, PSA ne l'a pas découvert en 2012. Cela fait plusieurs années qu'il le subit maintenant. Il suffit pour cela de regarder froidement les plans de départs volontaires mis en place par le constructeur ces six dernières années. 7000 personnes ont quitté l'entreprise en 2006, 5090 en 2007, 5700 en 2009. 6800 étaient programmés en 2011 et 8000 personnes devraient être poussées dehors cette année. En tout, près de 33 000 techniciens, ingénieurs, cadres et personnels administratifs pourrait avoir quitté l'entreprise en six ans ! Finalement, c'est un peu comme si PSA avait fermé 10 sites de production de la taille d'Aulnay...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle