Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PSA, le CEA et Safran, premiers déposants de brevets en 2012

, , , ,

Publié le

PSA Peugeot Citroën, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et Safran figurent en tête du classement des déposants de brevets en 2012 en France, publié ce vendredi par l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI).

PSA, le CEA et Safran, premiers déposants de brevets en 2012 © PSA

L'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) a publié ce vendredi 5 avril son classement des déposants de brevets en 2012. Podium inchangé par rapport à 2011, avec PSA Peugeot Citroën sur la première marche (1 347 demandes de brevets, contre 1 237 en 2011). Seule différence, l'équipementier aéronautique et de défense Safran (556 demandes) descend d'une marche au profit du CEA (566 demandes).

Malgré la crise, le volume global de demandes de brevets publiées par les 20 premiers déposants se révèle en légère hausse. Selon l'INPI, les modifications dans le palmarès illustrent donc des "changements de stratégie de propriété intellectuelle".

Le groupe Renault remonte ainsi au 8e rang avec un total de 341 demandes publiées (en hausse de 40% par rapport à 2011). La plus forte progression du classement est réalisée par General Electric Company, qui passe de 27 à 275 demandes publiées en un an, soit une ascension du 47e au 10e rang.

A noter également la performance de France Telecom, qui passe de 84 demandes publiées en 2011 à 241 en 2012 et prend la 13e place du palmarès l'an passé contre une 20e place en 2011.

"Malgré la crise qui touche le secteur automobile, les premiers déposants restent les entreprises de ce secteur, suivies de celles des principaux secteurs industriels: l'aéronautique, les télécommunications, l'électronique, la cosmétique, la chimie et l'énergie", souligne l'INPI. L'institut met également en avant "la progression des organismes de recherche" avec "la présence et la progression du CEA au deuxième rang, du CNRS au cinquième rang (383 demandes publiées) et de l'IFP Energies Nouvelles au 17e rang (147)".

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle