Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA lance son service de partage de véhicules électriques Free2Move à Paris

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le

Le constructeur PSA est le deuxième, après Renault, à tenter de répondre à la demande en voitures partagées dans la capitale, laissée sans réponse après la disparition du service Autolib.

PSA lance son service de partage de véhicules électriques Free2Move à Paris
PSA lance son service de véhicules électriques en autopartage à Paris
© PSA

Et de deux. Après son concurrent Renault, le groupe PSA a annoncé jeudi 29 novembre le lancement de son offre de véhicules partagés à Paris, en présence de la maire Anne Hidalgo. "Cette nouvelle offre de mobilité correspond à la vision que nous déployons sur Paris", s’est félicitée Anne Hidalgo, qui voit la "fin du véhicule thermique individuel dans des grandes métropoles comme Paris" au profit de nouvelles formes de mobilité comme "l’autopartage, mais aussi le vélo ou la marche".

Le constructeur au Lion frappe fort. 550 Peugeot iOn et Citroën C-Zéro électriques sont en effet en cours de déploiement dans la capitale, pour une mise en service lundi 3 décembre de l’application et du service de Free2Move. Il faut dire qu’avec la disparition d’Autolib, de nombreux acteurs se bousculent sur le marché de l’autopartage parisien. Dont certains poids lourds mondiaux, comme la filiale car2go de l’Allemand Daimler, qui a promis le lancement de 400 Smart à Paris dès janvier prochain.

Un concurrent auquel PSA s’est déjà frotté, à ses dépens. Fin 2017, le constructeur français s’était résigné à fermer son offre de partage à Berlin (Allemagne). Après cinq ans d’activité, la solution n’était pas parvenue à rencontrer le succès… du fait notamment de la forte présence de car2go dans la capitale allemande. A Paris, Christian Sere-Annichini, en charge des services d’autopartage, se montre confiant. "Notre dispositif était différent à Berlin. Nous avions moins de véhicules à proposer à nos clients", reconnaît le responsable PSA.

Des véhicules inspectés régulièrement

Dans le détail, l’offre Free2Move de PSA sera disponible dans Paris intra-muros. Les usagers auront la possibilité de réserver leur véhicule jusqu’à 15 minutes avant d’y accéder. Les tarifs oscillent de 32 centimes d’euros la minute dans le cadre d’un engagement mensuel de 9,90 euros par mois, et de 39 centimes d’euros la minute pour un usage occasionnel. Des tarifs équivalents à ceux pratiqués déjà par Renault avec son offre Moov’in.Paris.

Pour garantir le bon fonctionnement de son offre, la marque Free2Move de PSA précise que les véhicules feront l’objet d’une "inspection quotidienne" par des équipes dédiées, afin de nettoyer si besoin les véhicules et d’en charger les batteries. "Lorsque l’autonomie passe sous la barre des 20 % (sur les 150 kilomètres totaux des Peugeot iOn et Citroën C-Zéro, ndlr), la voiture sera indisponible à la location sur l’application, le temps de la recharger", ajoute un porte-parole de Free2Move.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle