Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

PSA lance deux nouveaux moteurs en production à Trémery

, , , ,

Publié le

PSA a investi 165 millions d’euros pour produire deux nouveaux moteurs sur son site de Trémery (Moselle) : la version turbo du 3 cylindres EB Turbo PureTech essence et le 4 cylindres DV5R BlueHDI diesel. Les préséries ont été officiellement lancées le 16 novembre par le nouveau directeur du pôle de Trémery-Metz, Marc Bauden.

PSA lance deux nouveaux moteurs en production à Trémery
La ligne d’assemblage de moteur 3 cylindres EB essence de PSA Trémery a gagné en flexibilité pour accueillir la version "turbo".
© Philippe Bohlinger

Deux nouveaux moteurs sont entrés officiellement en production le 16 novembre 2017 sur le site PSA de Trémery (Moselle). Concentrés d’innovation, le 3 cylindres EB Turbo PureTech essence et le 4 cylindres DV5R BlueHDI diesel anticipent les nouvelles normes Euro 6. Leur rythme d’assemblage, actuellement au stade des préséries, devrait grimper en cadence début 2018. Pour mener à bien ces projets, le constructeur a injecté165 millions d’euros dont 125 millions d'euros en recherche-développement et 40 millions d'euros sur le site industriel. Très implanté dans le Grand-Est, le groupe a par ailleurs bénéficié d’un soutien de la région à hauteur de 9 millions d’euros.

Le démarrage de la production d’une motorisation essence en 2012 avait marqué la diversification du site mosellan jusqu’alors spécialisé dans le diesel. L’avènement d’une version turbo, annoncée lors d’une visite de François Hollande en mars 2015, va contribuer à saturer la ligne. Celle-ci tourne actuellement en trois équipes aux deux-tiers de ses capacités, soit 430 000 unités en 2017. "Pour pouvoir intégrer les 70 pièces supplémentaires du moteur turbo, nous avons dû augmenter la flexibilité de la ligne existante. Nous avons conduit ces travaux en situation de production", détaille David Kennel, responsable de la ligne de produits moteur essence. Les équipes vont œuvrer dès 2018 à accroitre de 5 % ses capacités.

Développé dans le cadre du partenariat PSA-Ford, le nouveau bloc diesel DV5R devrait se substituer progressivement à l’ancienne version DV6. Il équipera à termes les gammes PSA, Opel et Vauxhall. "Le moteur embarque toute une série de nouvelles technologies qui a suscité le dépôt de 200 brevets", détaille Thierry Vingtans, responsable de ligne de produits moteur diesel. Moins haut de 20 millimètres, le moteur est aussi plus puissant (jusqu’à 130 chevaux) malgré une cylindrée réduite (1,5 litre contre 1,6 litre). "L’ancien DV6 a été renouvelé à 85 % pour gagner 6 % sur les émissions de CO2", résume Rémi Hauptmann, chef de projet industriel. Les procédés d’usinage des vilebrequins, bielles, culasses et carters ont notamment dû être modifiés à Trémery, sans acquisition de nouvelles machines.

Moteur électrique au printemps 2019

"L’avenir de l’automobile s’écrira également à Trémery grâce à la production d’un moteur électrique", a déclaré Marc Bauden, le directeur du pôle industriel PSA de Trémery-Metz, à l’occasion du lancement des deux nouveaux moteurs. Une ligne d’assemblage de "machine électrique" devrait être opérationnelle à Trémery au printemps 2019. A cet horizon, l’usine devrait être l’usine la plus diversifiée du constructeur français en termes de motorisation.

Le site devrait atteindre en 2017 la barre historique des deux millions d’unités assemblées, avant une légère décrue en 2018, en raison de l’arrêt d’une des deux lignes d’assemblage de DV6 diesel en septembre 2018. L’usine, qui emploie 3 500 personnes dont 550 intérimaires, a également renoué en 2017 avec les embauches, certes modestement, en recrutant 28 CDI cette année. C’est une des deux usines de moteurs de PSA en France avec la Française de Mécanique (Pas-de-Calais).

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle