PSA: L'apport d'Opel et Vauxhall éclipse la Chine au 3e trimestre

PARIS (Reuters) - PSA a fait état mercredi d'une forte hausse de son chiffre d'affaires trimestriel grâce à l'apport des deux premiers mois de ventes d'Opel et Vauxhall et à l'impact des derniers lancements du groupe, mais les difficultés en Chine ont continué de peser sur les ventes en volume des trois marques françaises, Peugeot, Citroën et DS.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA: L'apport d'Opel et Vauxhall éclipse la Chine au 3e trimestre
PSA a fait état mercredi d'une forte hausse de son chiffre d'affaires trimestriel grâce à l'apport des deux premiers mois de ventes d'Opel et Vauxhall et à l'impact des derniers lancements du groupe, mais les difficultés en Chine ont continué de peser sur les ventes en volume des trois marques françaises, Peugeot, Citroën et DS. /Photo d'archives/REUTERS

Le constructeur a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires total de 14,988 milliards d'euros. Si l'on exclut 2,789 milliards d'euros de ventes d'Opel Vauxhall, la division européenne de General Motors dont le rachat a été finalisé cet été, le chiffre d'affaires ressort à 12,199 milliards d'euros. Le consensus Inquiry Financial pour Reuters donnait sur cette base 12,237 milliards.

PSA doit encore finaliser le rachat avec BNP Paribas de la partie bancaire d'Opel, une fois toutes les autorisations réglementaires obtenues. Une source proche du dossier a indiqué récemment à Reuters que le closing (...) devrait intervenir (...) a priori au plus tard en décembre."

Les ventes en volume de PSA, hors Opel et Vauxhall, ont en revanche baissé de 0,5% au troisième trimestre, toujours affectées par les difficultés commerciales du groupe sur le marché chinois. En incluant l'apport d'Opel et Vauxhall, non comprises dans le comparatif de 2016, les ventes unitaires ressortent néanmoins en hausse de 23,8% à 842.900 unités.

Selon les Echos, le groupe réfléchit d'ailleurs à la cession de l'une de ses cinq usines en Chine en raison de la baisse de ses ventes locales.

Renault, moins exposé pour l'heure au marché chinois, où il est arrivé plus tard, a vu quant à lui ses ventes en volumes globales grimper de 9,4% à 866.233 véhicules. Le constructeur au losange, qui consolide désormais les ventes du russe Avtovaz, a fait état la veille d'un chiffre d'affaires de 12,22 milliards d'euros.

Comme Renault, PSA a revu en hausse sa prévision de marché pour la Russie, attendue désormais en hausse de 8% en 2017 contre une prévision précédente de 5%. En Amérique latine, où PSA anticipait jusqu'ici une croissance de 5%, le marché est maintenant attendu en progression de 7%.

(Gilles Guillaume, avec Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

0 Commentaire

PSA: L'apport d'Opel et Vauxhall éclipse la Chine au 3e trimestre

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS