PSA investit 44,8 millions d'euros dans sa fonderie de Charleville-Mézières

Malgré un contexte difficile, PSA Peugeot Citroën va investir 44,8 millions d'euros sur la zone industrielle des Ayvelles, dans sa fonderie de Charleville-Mézières (Ardennes). Un maillon stratégique car plus de 95 % des véhicules du groupe possèdent au moins une pièce provenant de cette unité.

Partager
PSA investit 44,8 millions d'euros dans sa fonderie de Charleville-Mézières
Carrousel de moulage 5 postes de la nouvelle ligne de production LC9 sur le site PSA Charleville-Mézières pendant sa mise place à l'été 2013.

C’est accompagné pour l'occasion de son futur successeur, Frédéric Puech, que Joël Caffiau, le directeur de la fonderie PSA de Charleville-Mézières (Ardennes) a annoncé un investissement de 44,8 millions d’euros sur son site, ce mardi 10 septembre.

Alors qu'elle a dû réduire la voilure avec le départ volontaire de 125 salariés dans le cadre d'un plan de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, cette usine spécialisée dans la production de pièces de sécurité et de liaison au sol en fonte et aluminium reste le premier employeur privé champardennais (2 140 salariés dont 1 737 ouvriers, 300 millions d'euros de chiffres d'affaires). Autant dire que cette annonce va être bien accueillie dans cette région.

"Afin d'être au rendez-vous de 2015, on se donne les moyens d'être compétitif au quotidien avec une situation assainie et une structure cohérente", souligne le directeur. Cet effort passe par différents aménagements d'importance. A commencer par le remplacement, au secteur ferreux, de fours à arc par des fours à moyenne fréquence. Ce qui permettra de réduire les frais généraux et d'exploitation de 1,7 million d'euros en année pleine, de simplifier les flux et d'améliorer la sécurité. Tout en palliant l'émission de plus en plus importante de poussières et de fumées. Cout du projet : 4 millions d'euros.

Deux nouvelles culasses

Second axe de développement : le lancement, pour un investissement global de 40,8 millions d'euros, de deux nouvelles culasses diesel et essence. La culasse CO4 pour le moteur DW 10F est destinée à la Peugeot 508, au C4 Picasso et à la Ford Mondeo. Alors que la culasse EB2DT, associée au moteur EB Turbo, équipera la nouvelle 308. La cadence de production envisagée s'élèvera à 1 800 culasses CO4 et 1 360 culasses EB2DT par jour. "On prépare ainsi la bascule du diesel à l'essence", précise Joël Caffiau.

Ces deux nouveaux composants représentent les dernières générations de culasses. Elles respectent les normes euro 6 et permettent un gain de 20 à 25 % en émission de CO2. PSA va aussi installer une nouvelle ligne de production de culasses en aluminium aux formes complexes par procédé de coquille gravité.

Les essais seront réalisés en janvier. Le démarrage de la production commercialisée est programmé en mai 2014. Avec un rendement de 1 000 pièces par jour. Cette ligne moderne, déjà baptisée C9, regroupera dans un même flux l'ensemble des étapes de production.

Enfin, PSA va intégrer dans sa fonderie ardennaise la technique de la coulée-basculée. Procédé permettant de réduire à la fois l'apport de métal nécessaire au moulage de la pièce, le temps de refroidissement du métal et les étapes du parachèvement-finition, pour un gain par culasse d'environ 10 % de sa valeur ajoutée.

Présente dans les Ardennes depuis 1974, la fonderie des Ayvelles fabrique quotidiennement 170 tonnes de pièces en fonte (pivots, boîtiers de différentiel, vilebrequins, collecteurs) et 130 tonnes de pièces en aluminium (culasses coquilles et culasses fabriquées grâce au procédé dit "à modèle perdu", pièces de sécurité et de liaison au sol). Ces productions sont à destination de PSA pour la plupart mais elles rejoignent aussi, dans le cadre de coopérations, Volvo, Ford, Fiat, BMW, Toyota, Mitsubishi, Jaguar et Land Rover.

Pascal Remy

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS