Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA fait alliance avec le Chinois Huawei sur les véhicules connectés

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Le constructeur va développer une plate-forme logicielle sécurisée grâce au savoir-faire de Huawei en la matière, afin de proposer de nouveaux services à ses clients à travers le monde.

PSA fait alliance avec le Chinois Huawei sur les véhicules connectés
PSA s'associe à Huawei pour connecter ses véhicules.
© PSA

Le patron du géant chinois Huawei, Eric Xu, avait même fait le déplacement à Paris pour l’occasion. Le groupe PSA a annoncé mardi 14 novembre, lors d’un événement sur la mobilité, avoir noué un partenariat avec l’entreprise de télécoms Huawei pour développer sa propre plate-forme logicielle. Objectif : assurer la "gestion sécurisée de l'ensemble des interactions numériques entre la voiture et le cloud, tout en garantissant l'intégrité, l'authenticité et la confidentialité des données", explique le constructeur dans un communiqué. "Notre objectif est d’amener nos voitures dans le monde de l’internet des objets. Nous voulons offrir de nouveaux services à nos clients dans tous les domaines", a détaillé Gilles Le Borgne, directeur de la R&D chez PSA, à l’occasion de l’événement Mobility Talks.

Baptisée CVMP, pour "connected vehicle modular platform", cette plate-forme permettra de déployer une flopée de nouvelles solutions, comme le préchauffage ou le diagnostic de la voiture à distance, la mise à jour logicielle "over the air" ou encore, pour les professionnels, la gestion de flotte. Grâce à sa modularité, ce système pourra être mis en œuvre partout dans le monde et sur des véhicules aux caractéristiques diverses. Les premières applications devraient être proposées d’ici 2018 aux clients européens et chinois, puis dans un deuxième temps au reste du monde. Au total, 89 pays seront couverts d’ici 2020.

Une opportunité pour Huawei

Selon le journal Les Echos, Huawei a remporté l’appel d’offres lancé en début d’année au nez et à la barbe de plusieurs poids lourds du secteur, comme IBM (auquel PSA était associé sur la mise en place de services connectés), Nokia ou encore Microsoft. Après plusieurs semaines d’échanges, le constructeur tricolore salue dans son communiqué le "savoir-faire, mondialement reconnu" de Huawei, qui "garantit l’utilisation des meilleurs standards en matière de réglementations et de sécurité des données".

Une aubaine pour le partenaire chinois. S’appuyant sur ses compétences "en briques technologiques", Huawei compte sur ce nouveau partenariat avec un constructeur automobile pour continuer à pénétrer dans ce secteur. En 2015, le Chinois avait déjà signé un partenariat avec Volkswagen toujours autour des véhicules connectés. Huawei mise surtout gros sur les promesses du véhicule autonome : en juin, l’entreprise a réalisé une démonstration de conduite à distance d’une voiture du constructeur chinois SAIC en s’appuyant sur son réseau 5G. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle