Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA espère une croissance de ses ventes en 2013

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Le groupe compte sur 17 nouveaux modèles pour gagner des volumes.

PSA espère une croissance de ses ventes en 2013 © D.R. - PSA

Malgré l'ambiance morose de ce début d'année, PSA se veut optimiste pour 2013. Frédéric Saint-Geours, directeur des marques du groupe, a annoncé mercredi 9 janvier une croissance mondiale des ventes d'environ 3%. Aucun objectif en nombre de véhicules vendus n'a été communiqué. Surtout, l'Iran plombera de nouveau les ventes en 2013. "Ce chiffre de 3% se fait hors pièces détachées" a tout de suite tempéré Frédéric Saint-Geours.

PSA est fortement pénalisé depuis février 2012 par l'arrêt des ventes en CKD (kits) en Iran: de 458000 unités en 2011, ces ventes sont tombées à 145000 l'an dernier. "En 2013, les volumes seront nuls en Iran, prédit Maxime Picat, directeur général de la marque Peugeot. Le financement des ventes de véhicules n'est plus assuré".

Campagne de lancement

Pour atteindre ses objectifs de croissance en volumes comme en parts de marché, PSA lance une campagne massive de lancements. 17 nouveaux modèles seront présentés en 2013, dont neuf destinés au marché européen. Lors d'une conférence de presse, Frédéric Saint-Geours a ainsi mis l'accent sur le remplaçant du C4 Picasso chez Citroen, la nouvelle Peugeot 308 programmée en fin d'année ou le nouveau crossover compact 2008. Le modèle sera produit à Mulhouse (Haut-Rhin). L'usine est actuellement en montée en cadence, avec une quinzaine d'exemplaires qui sortent chaque jour des chaînes. Le pic de volumes devra être atteint en fin d'année.

Peugeot pourra alors lancer la production du 2008 en Chine, à Wuhan, et au Brésil, à Porto Réal, fin 2014. "Le segment des crossovers urbains n'existait pas au début des années 2000. Désormais il représente en Europe 5,8% des ventes du segment B" rappelle Maxime Picat qui positionne le 2008 face aux Nissan Juke et Renault Captur et a ses cousins par alliance, les Chevrolet Trax et Opel Mokka.

Environnement concurrentiel

La partie sera tout de même difficile pour PSA en 2013. Le groupe affiche une prévision de croissance du marché en baisse de 3 à 5% en Europe. Pour mémoire, en 2012, le groupe prévoyait un recul de 3% du marché... Qui a finalement reculé de 9% ! Cette nouvelle baisse se couplera à la guerre des prix. "L'environnement concurrentiel sera très fort, nous ne sommes pas dans un contexte de changement" a précisé Frédéric Saint-Geours.  Or les finances de PSA ne lui permettent pas de suivre les prix cassés ou garanties 7 ans des concurrents VW et Hyundai. Surtout, PSA continue sa montée en gamme, ce qui signifie pour le client des modèles plus premium avec des prix plus élevés. "Entre 2009 et 2012, le prix moyen déboursé par le client sur les véhicules Citroën a augmenté de 8,5%. Et même de 20% sur le segment B avec le lancement de DS" a précisé Frédéric Saint-Geours.

En retard sur Citroën dans la montée en gamme, Peugeot prend pleinement ce virage en 2013 avec la première année pleine de commercialisation de la 208. Le constructeur lance actuellement de versions distinctives et plus haut de gamme de la compacte, les 208 GTI et XY. Le 2008 commercialisé au printemps devrait avoir un positionnement identique.

Le sort du groupe est fortement conditionné au succès de ces modèles plus haut de gamme et a ses gains de parts de marché a l'étranger. Avec un marché européen en baisse de 3 à 5% et des volumes en hausse en Chine ou en Amérique Latine, le groupe prévoit de diviser par deux sa consommation de cash par deux, à 100 millions d'euros par mois. Quid si ces prévisions se montrent erronées ? Silence. La question de la vente de Faurecia n'est pas d'actualité, a rappelé ce matin Frédéric Saint-Geours.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle