Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA entre dans le dur des négociations pour le "nouveau contrat social"

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Le groupe ouvre jeudi 5 septembre la seconde partie des négociations sur "un nouveau contrat social". Coût du travail et modération salariale seront au programme de cette première réunion.

PSA entre dans le dur des négociations pour le nouveau contrat social © PSA

La rentrée débute sur les chapeaux de roue côté social chez PSA. Jeudi 5 septembre, le groupe ouvre la seconde partie des négociations sur son "nouveau contrat social", le NCS de son nom de code en interne. Et cette nouvelle réunion avec les représentants syndicaux aborde pour la première fois les sujets qui fâchent...

Coût du travail

Modération salariale, organisation et coût du travail sont en effet à l’ordre du jour, avec un objectif pour l’entreprise : augmenter la compétitivité et la flexibilité du groupe, en particulier dans ses usines françaises. Les sites hexagonaux tournent aujourd’hui aux 35 heures. Le débat devrait donc porter sur une plus grande souplesse des horaires sur une semaine, l’utilisation des compteurs RTT et le chômage partiel. A la fin de la négociation, Philippe Dorge, DRH du groupe, souhaite dessiner "un cocktail de mesures pour être plus flexible".

Les syndicats souhaitent eux surtout des garanties de volumes pour les usines françaises, en contrepartie des efforts qui vont être demandés aux salariés. PSA a jusqu’à présent éludé la garantie de volumes pour les sites français, arguant que les volumes dépendent des ventes et donc, en grande partie, de la reprise du marché européen.

600 euros par voiture

Fin juillet, Philippe Varin avait reprécisé les objectifs financiers de la négociation. "Au total, l’ensemble des mesures prises par le groupe doivent permettre de réduire significativement l’écart de coût de production de 600 euros par voiture entre une citadine construite en France et en Slovaquie" soulignait alors dans la presse le PDG du groupe automobile. La direction de PSA compte boucler le cycle des négociations d’ici la fin de l’automne. "Je suis confiant sur le résultat de cette négociation" expliquait il y a quelques semaines Philippe Dorge.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle