Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA entre au capital de FengChe, spécialiste chinois du véhicule d'occasion

Simon Chodorge , ,

Publié le

PSA a annoncé son entrée au capital de l'entreprise chinoise FengChe, spécialiste du véhicule d'occasion. Le groupe français souhaite accroître sa présence sur le marché asiatique où il a subi un recul important des ventes en 2018.

PSA entre au capital de FengChe, spécialiste chinois du véhicule d'occasion
PSA a annoncé son entrée au capitale de l'entreprise chinoise FengChe, spécialiste du véhicule d'occasion. (Image d'archive)
© PSA

Lundi 18 février, PSA a annoncé son entrée au capital de FengChe, spécialiste chinois du véhicule d’occasion. Le constructeur automobile français n’a pas précisé le montant de la transaction. Fondé en 2015 et basée à Shangai, FengChe propose des services de gestion et de ventes, des plateformes B2B et des conseils en stratégie commerciale aux acteurs locaux du marché du véhicule d’occasion : constructeurs automobiles, groupes de distribution et concessionnaires.

“Notre entrée dans le capital de FengChe représente une nouvelle avancée importante de notre plan Push to Pass, dont l’objectif est de renforcer notre présence internationale et d’accroître notre chiffre d’affaires, écrit dans un communiqué Marc Lechantre, directeur de la branche commerciale véhicules d’occasion du groupe PSA. Nous avons trouvé avec FengChe un partenaire fort et dynamique qui, selon nous, deviendra un acteur majeur du marché automobile chinois.”

Un guichet unique pour l’automobile chinoise

L’offre de FengChe repose notamment sur une solution intégrée qui couvre “l’estimation des véhicules avec un système efficace, la gestion des opérations commerciales, la gestion des canaux de sourcing, les ventes en ligne et hors ligne, la gestion d’inventaire, l’autofinancement et le SAV”, selon PSA. À terme, l’objectif de l’entreprise chinoise est de créer un guichet unique pour l’industrie automobile chinoise.

Le groupe français bataille pour relever ses ventes en Chine et compte sur les marchés du véhicule électrique et de la voiture d’occasion pour améliorer ses résultats. En janvier, lors de la présentation de ses résultats annuels, le groupe a fait état d’une dégringolade des ventes 52 % en 2018 sur le marché chinois.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle