PSA : entre 600 et 900 postes proposés aux salariés de Rennes

A Rennes, où PSA prévoit de supprimer 1400 postes, les entreprises qui s'installeraient sur place permettraient de fournir des solutions de reclassement à entre 600 et 900 ouvriers, ont fait savoir les syndicats.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA : entre 600 et 900 postes proposés aux salariés de Rennes

A l'occasion d'un comité central d'entreprise extraordinaire qui se tient ce vendredi 15 février chez PSA, la direction a fait le point sur le sort des salariés du site de Rennes-La Janais, où 1 400 suppressions de postes sont prévues. Selon des représentants syndicaux, le constructeur automobile a fait savoir qu’entre 600 et 900 postes seront proposés via le projet de réindustrialisation et l'installation d'entreprises sur place. Les salariés restants devraient, quant à eux être, reclassés en interne sur d'autres sites du groupe.

Dans le détail et toujours de sources syndicales, Enumplan proposera entre 250 et 400 postes, Vemi entre 100 à 200, Distrelec 130 postes, la SNCF 70 postes (dans le cadre du projet Rétro Fer de rénovation des rames de TGV), B3E 40 postes et enfin la branche travaux publics du groupe Pigeon 50 postes. Au total, onze projets pourraient être proposés aux salariés. PSA indique ainsi avoir pris contacts avec des entreprises de haute-technologies de la région.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le directeur industriel de PSA, Denis Martin, a souligné les "contacts très positifs" pris avec les entreprises ainsi que "la solidité des projets", fruit d'un travail de la direction en partenariat avec les collectivités locales et la préfecture. De son côté, le délégué CFTC de l'usine de Rennes, Franck Don, préfère rester prudent concernant les solutions de reclassement. "Rien n'a encore été validé, indique-t-il, on parle toujours d'Aulnay mais les plus gros problèmes sont à Rennes".

La direction de l'usine de Rennes s'était engagé initialement à proposer seulement 400 postes aux salariés de Rennes grâce aux projets de revitalisation du site. Des avancées encourageantes donc, alors que PSA et les syndicats négocient actuellement les conditions du PSE pour les salariés d'Aulnay et de Rennes. Dans ces conditions, le texte pourrait être signé fin avril lors d'un nouveau CCE extraordinaire.

Julien Bonnet, avec Pauline Ducamp

0 Commentaire

PSA : entre 600 et 900 postes proposés aux salariés de Rennes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS