L'Usine Auto

PSA défend l’usage du diesel

, , ,

Publié le

Le constructeur automobile français a précisé ce 24 septembre qu’il équipait la moitié des véhicules qu’il vend de moteurs diesel.

PSA défend l’usage du diesel © D.R. - PSA

Les conclusions de l’Organisation mondiale de la santé émises en juin sur les gaz d’échappement des moteurs diesel ne perturbent pas le constructeur PSA. Selon Guillaume Faury, directeur R&D chez PSA, "cette étude n’est pas représentative des moteurs diesel d’aujourd’hui, car elle s’appuie sur des moteurs anciens non équipés de filtres à particule. Interdire le diesel serait inapproprié et à contre-temps de l’histoire et des efforts faits jusque-là en matière de CO2".

Le constructeur met notamment en avant l’usage du filtre à particules qui a été rendu obligatoire dans l’Union européenne depuis janvier 2011 avec la norme 5. Le groupe démontre alors que les moteurs diesel sont propres. "Grâce à ce filtre, la dépollution est effective sur l’ensemble de la granulométrie de particules dans les moteurs diesel", assure le responsable.

Le constructeur a noté une baisse de 45 grammes de CO2 entre les voitures Peugeot 208 équipée d’un moteur 1,2 litre et la 207 avec un moteur 1,3 litre. Sur ce chiffre ce sont 35 grammes qui sont épargnés grâce au moteur. 

Le diesel 15% plus efficace que l'essence

Selon Christian Chapelle, directeur des développements moteur, la tendance va aller dans le sens d’un durcissement des obligations en termes d’environnement. D’après lui, "un moteur diesel sera aussi propre qu’un moteur essence". Une situation qui ne semble pas poser de problèmes au constructeur car chez lui "le problème des particules est réglé".

PSA est donc opposé à l’idée d’interdire les véhicules à moteurs diesel dans les villes, comme le préconisent des élus écologistes. "Les moteurs diesel filtrés émettent moins de particules sur l’ensemble des moteurs essence, selon PSA. Le diesel reste 15% plus efficace qu’un moteur essence en matière d’émissions de CO2".

Le constructeur s’appuie sur des mesures effectuées dans différents espaces. Notamment à la sortie d’un moteur diesel filtré ce sont 3 000 particules par cm3 qui sont dénombrées. Dans l’air ambiant, ce chiffre monte à 20 000 particules par cm3. Il y a même plus de particules dans l’air du métro que dans l’air ambiant en ville, selon PSA.

Le moteur diesel est réputé meilleur pour le climat qu’un moteur essence, ce qui a conduit le marché français à compter près de 60% de moteurs de ce type. Mais l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) a classé en juin les gaz d'échappement des moteurs diesel parmi les cancérogènes certains pour les humains.

Avec l'aide de Pauline Ducamp

Réagir à cet article

7 commentaires

Nom profil

25/09/2012 - 10h25 -

Malgré tous les réels efforts des chercheurs de PSA et de leurs fournisseurs, le FAP ne traite pas les plus fines des particules, celles-là même qui sont cancérogènes. Mais si l'Omerta sur le Diesel peut marcher à l'intérieur d'une entreprise, là où la démocratie est presque absente, à l'extérieur, nous avons tous besoin de la vérité. Ceci dit, il faut maintenant aider PSA a faire le bon virage - si ces dirigeants désirent ne plus se voiler plus la face - car cette entreprise a de la valeur et du potentiel, pour l'économie et le développement du pays.
Répondre au commentaire
Nom profil

25/09/2012 - 10h24 -

ne pas trop s'inquiéter non plus pour PSA, l'usine du 57 a commencé la production des nouveaux moteur EB 3 cylindres essence adaptable sur beaucoup d'autre véhicule :)
Répondre au commentaire
Nom profil

25/09/2012 - 10h12 -

Tout est dans les commentaires.. PSA, le diesel c'est fini.. ce choix d'il ya 20 ans fait que' l'on s'est exclu des Marchés emergents et USA.. Et maintenant c'est fini.... donc la deroute. Le FAP fonctionne a chaud mais pas bien ville .. faut etre en vitesse stabilisé sur autoroute.. Bye bye diesel.. bon courage a ceux qui en ont encore.. (revente, cout entretien..., évolution taxe diesel..)
Répondre au commentaire
Nom profil

25/09/2012 - 05h35 -

Cette "réaction de la dernière chance" de PSA a un côté un peu pathétique... Le diesel en ville, c'est terminé... Que le moteur diesel de PSA soit plus propre que "les autres", c'est possible voire probable, tant PSA a tout investi dans le principe de la "chaudière sur roues" développé par Jacques Calvet dans les années 80, à la demande de Bercy. Il ne sera en effet pas possible de faire de discrimination positive, et de n’autoriser en centre-ville QUE les diesels PSA, désolé… Ce choix du diesel avait deux objectifs : différencier la filière automobile française et importer du diesel algérien pour « rester sur place ». Mais ce choix s'est avéré funeste. Interdit au Japon, il est fortement découragé tant en Chine (pollution mégapoles) qu’aux USA (non-sens énergétique), les deux plus grands marchés du monde dont PSA s’est en conséquence directement exclu… Par ailleurs, critiquer une étude de l’OMS publiée dans la « Bible » du médical, le fameux Lancet, tient de la pure incantation. La décision de classer le diesel en cancérogène certain a été prise en mai par le C.I.R.C., le Centre International de la Recherche pour le Cancer, organisme dédié de l’OMS, à l’issue de trois jours de revue complète de la littérature et de la recherche à travers le monde. Nos 42,000 morts annuels – soit dix fois le nombre de victimes sur la route – dans les principales villes Françaises en raison des particules fines sont hélas une réalité qu’il ne sert à rien de réfuter… Il suffit de regarder l’état des façades des bâtiments et monuments historiques – une exception bien de chez nous… - pour comprendre ce qu’il y a au niveau de nos alvéoles. Le diesel en ville, c’est terminé. Soit PSA le comprend à temps, soit ils ne s’appelleront plus PSA dans quelques très courtes années…
Répondre au commentaire
Nom profil

24/09/2012 - 23h19 -

Aucun moteur diesel commercialisé en France et sur un kilométrage de 100.000 km, n’est fiable et représente de plus en plus une charge difficilement supportable en entretien pour l’usager particulier qui supporte déjà un prix de élevé à l’achat du véhicule. A ceci l’usager supporte les frais en plus de crédit, plus les taxes carburant, les assurances, les contraventions et la perte à la revente. L’industrie feint d’ignorer la situation, elle en crèvera de çà sous peu !
Répondre au commentaire
Nom profil

24/09/2012 - 21h32 -

sauf que le FAP n'est effectif que moteur chaud !!!! c'est dingue de pas dire la vérité... sans parler des soucis provoqué par ce dispositif :(
Répondre au commentaire
Nom profil

24/09/2012 - 18h14 -

Flagrant délit de mensonge d'une entreprise qui sombre...
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte