Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

PSA crée un centre d'expertise R&D pour la transition énergétique

, , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le groupe PSA a inauguré, à Carrières-sous-Poissy (Yvelines)  son centre d’expertise R&D Powertrain entièrement au service de la transition énergétique.

PSA crée un centre d'expertise R&D pour la transition énergétique
Vue aérienne du centre d’expertise R&D Powertrain de PSA
© PSA

Inauguré vendredi 18 janvier après-midi, le Centre d’Expertise R&D Powertrain (CEP) du groupe automobile PSA regroupe, à Carrières-sous-Poissy (Yvelines), tous les moyens de conception, de développement, d’essais et de validation des chaînes de tractions électrique, essence et diesel du constructeur.

Situé en bords de Seine, l’établissement fait face à l’usine PSA de Poissy qui se déploie sur 156 hectares de l’autre côté du fleuve et où sont fabriqués des véhicules aux marques Peugeot, Citroën et DS. A Poissy, environ 4 000 salariés œuvrent pour le présent. A Carrières-sous-Poissy, 1 300 autres travaillent pour l’avenir.

PSA a investi 60 millions d'euros dont 32 millions en moyens d’essais pour créer ce centre de R&D multi-énergies et y rassembler des équipes venues de différents sites dont le centre technique de la Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) fermé depuis fin décembre. Cette enveloppe a également permis de moderniser le site et notamment de créer des espaces de travail dynamiques pour favoriser les échanges et la collaboration entre les équipes notamment celles de R&D.

Offensive vers l’électrification

L’activité du nouveau centre sera entièrement dédié à la transition énergétique et à la réduction des émissions de CO2. "Le Centre d’expertise Powertrain soutient l’offensive du groupe PSA vers l’électrification. Nos équipes de développement sont résolument engagées dans cette transition pour répondre aux attentes de nos clients et leur proposer des technologies toujours plus efficientes en matière de réduction d’émissions et de consommation d’énergie", a souligné Gilles Le Borgne, directeur de l’Ingénierie et de la Qualité du groupe PSA lors de l’inauguration.

Pour accélérer dans la voie de l’électrification, PSA s’est associé à la société Nidec au sein de la co-entreprise Nidec-PSA emotors et a installé le siège de cette dernière dans les locaux du CEP. "Notre activité porte sur le design et la production de machines électriques pour PSA mais aussi pour d’autres constructeurs. C’est pour nous très important d’être intégrés au dispositif technologique de PSA", a rappelé son directeur général Alexis Coron. Créée il y a six mois, la jeune entreprise compte déjà 70 salariés et prévoit de faire travailler une centaine de personnes  d’ici la fin de l’année.

(Banc d’essai moteur électrique - Crédit photo PSA)

Un site de 15 hectares dont une piste d’essais

Dès 2019, un tout nouveau modèle du groupe automobile PSA sera proposé en version électrique complète ou en version hybride. D’ici 2025, toute la gamme de véhicules particuliers sera proposée dans toutes les motorisations thermiques et électriques, a promis Gilles Le Borgne.

Le CEP s’intègre dans l’organisation mondiale de la R&D du constructeur automobile et son activité s’articule avec celles de huit autres centres travaillant au développement des diverses marques du groupe dans différentes régions du globe et implantés notamment à Russeulsheïm (Allemagne), Casablanca (Maroc), Shangai (Chine) ou encore Sao Paulo (Brésil).

Le CEP de Carrières-sous-Poissy qui s’étale sur 15 hectares a été conçu sur la base d’une plateforme multi-services permettant une grande modularité et donc de travailler conjointement au développement et à la validation de chaînes de traction tant thermiques qu’électriques.

En amont, un pôle innovation focalise son activité sur l’amélioration des performances des deux types de motorisation. Les moteurs passent ensuite dans le pôle des tests d’homologation où sont mesurées leurs émissions de gaz sur banc pour les tests dans les conditions réglementaires mais aussi en usage réel, grâce à des équipements de mesure montés sur des véhicules circulant dans les villes voisines ainsi que sur l’autoroute A13 toute proche.

Outre une chambre froide affichant une température de moins 30 °, le centre dispose, encore, de plusieurs bancs moteurs pour motorisation diesel, essence, hybride rechargeable ou tout électrique.

Un effort d’investissement important a également été fait pour le pôle des tests des calculateurs qui est équipé de 56 bancs de dernière génération. "Il y une vingtaine d’années on trouvait une dizaine de calculateurs dans les voitures, aujourd’hui il y en a cinquante ou soixante", a souligné Eric Tonietto, le patron du département électronique moteur lors de la visite inaugurale. Une piste d’essais complète l’ensemble. Longue d’un kilomètre elle présente la particularité d’être composée de deux longues lignes droites reliées par un virage en épingle à cheveu.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle