Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA Aulnay, usine paradoxale

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Site modèle et moderne à l’orée des années 80, l’usine de Seine-Saint-Denis cristallise aujourd’hui tous les maux du secteur automobile.

PSA Aulnay, usine paradoxale © D.R. - PSA

Sommaire du dossier

Après la réunion tripartite Etat/syndicats/direction, qui s’est tenue lundi 18 juin, la fermeture de l’usine Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) apparait plus que probable. Manque de compétitivité,  méventes du modèle produit sur place, la C3, et crise européenne des surcapacités semblent condamner le site.

"Ce qui va se passer à Aulnay est un cas d’école, pour l’industrie automobile et pour l’industrie en général", analyse Gérard Ségura, maire socialiste d’Aulnay, en pointe pour la défense du site. Et si Aulnay est un cas d’école, c’est en partie du à son histoire, celui d’une usine ultra-moderne il y a 40 ans, concurrencée de plus en plus durement par un site plus ancien, Poissy.

"Une usine étonnante"

"En 1973, Aulnay-sous-Bois est une usine toute neuve, créée de toutes pièces pour remplacer le Quai de Javel", rappelle l’historien Jean-Louis Loubet. Dotées des dernières technologies, le site impressionne les visiteurs au milieu des années 70. "Flambant neuve, Aulnay est la grande usine des modèles haut de gamme comme la DS puis la CX, poursuit Jean-Louis Loubet. L’usine est ultra-moderne, par exemple les caisses des véhicules tournent sur elles-mêmes pour que les ouvriers n’aient pas à se baisser. C’est la première usine à introduire cette technique".

Le design de l’usine surprend avec de larges baies vitrées, de grands espaces verts. "Peu d’usines sont construites dans ces années-là, Aulnay est étonnante. A part Renault Douai, qui est moins jolie" précise l’historien. Au début des années 80, la différence avec l’autre usine francilienne du groupe PSA, Poissy, est criante. Construite en 1938, le site des Yvelines est au bord de la fermeture, marquée par des conflits sociaux très durs.

Politique de plateformes

Discrètement, Poissy va pourtant renverser la vapeur en 15 ans, sous la houlette de son directeur Daniel Emery. "L’une des forces du site reste sa capacité à s’adapter, car elle est passée entre les mains de différents constructeurs. Les ingénieurs et les contremaitres de l’usine savent passer d’une logique industrielle à une autre" souligne Jean-Louis Loubet. Poissy sera la première usine du groupe à fabriquer dans un même site deux modèles différents, les 205 et les 309.

Le passage à la politique de fabrication par plateformes dans les années 90 accentue la compétition entre les deux sites, qui produisent tous les deux des petits modèles. Elle renforce la position dominante de Poissy, au détriment d’Aulnay. Les usines dépendent de plus en plus du succès commercial du modèle qu’elles produisent. Si la Citroën C3 se vend bien, Poissy transforme durablement l’essai avec les Peugeot 206, 207 et maintenant la nouvelle 208, ainsi que la Citroën DS3.

"Poissy a eu de la chance, avec les modèles qu’on lui a attribué, je ne dirais pas qu’Aulnay n’en a pas eu, explique Jean-Louis Loubet. Mais avec cette politique, vous pouvez avoir la meilleure usine, la plus moderne, si le modèle qu’elle produit ne se vend pas, l’usine ne tourne pas".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle