Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA Aulnay doit préparer sa reconversion, estime un député UMP

Cécile Maillard

Publié le

Gérard Gaudron, député UMP de la circonscription d’Aulnay, a remis à Eric Besson un rapport sur l’avenir de la filière automobile, dans lequel il conseille de préparer dès à présent la reconversion du site PSA.

PSA Aulnay doit préparer sa reconversion, estime un député UMP © D.R. - PSA Peugeot Citroën

Drôle de date pour remettre un rapport : c’est au lendemain de l’élection présidentielle, lundi 7 mai, que le député Gérard Gaudron à rendu à Eric Besson l’étude qu’il lui avait demandée en novembre sur l’avenir de la filière automobile, intitulée "Pour une production automobile ambitieuse et pérenne en France".

Elu de Seine-Saint-Denis, dans la circonscription d’Aulnay, le parlementaire UMP consacre les trois derniers paragraphes de son modeste rapport de 25 pages au site PSA d’Aulnay : "Si en 2014 l’assemblage d’un nouveau véhicule n’était pas attribué au site d’Aulnay pour remplacer la C3, ce qui reste bien évidemment la première solution souhaitable, il faudrait envisager dès maintenant la reconversion du site qui dispose d’une localisation stratégique (…), d’atouts industriels et de compétences de ses personnels reconnues", écrit notamment Gérard Gaudron. Selon l’association des constructeurs européens d’automobiles, citée par le député, il existe, en Europe, une surcapacité d’une dizaine de sites d’assemblage.

Une proposition qui fait bondir Jean-Pierre Mercier, délégué CGT de PSA Aulnay : "Cette piste n’a jamais été discutée nulle part, et si Monsieur Gaudron estime que PSA a une usine en trop en France, nous ne sommes pas du tout d’accord. Aulnay peut continuer à produire de la voiture, il y a de la production pour tout le monde, il faut la répartir entre les différents sites".

Le maire socialiste d’Aulnay, Gérard Ségura, a lui aussi vivement réagi à ce rapport, accusant dans un communiqué le député de faire le jeu de la direction de PSA : "Monsieur Gaudron se doit donc de nous confirmer si c’est bien la direction de PSA, comme tout semble l’indiquer, qui est le principal contributeur de son rapport. Dans l’affirmative, je lui demande solennellement de s’expliquer sur cette connivence et, à tout le moins, de rendre publique les confidences qu’il a pu recueillir quant aux véritables intentions du groupe industriel."

Réunion tripartite

Les salariés d’Aulnay ont obtenu l’assurance, pendant la campagne, que si François Hollande était élu, une réunion tripartite – ministère de l’Industrie, direction, syndicats – serait organisée sur l’avenir du site. Les syndicats l’espèrent avant les annonces sur l’avenir du site par la direction, prévues pour le second semestre 2012.

Dans son rapport, Gérard Gaudron estime que "les sites français souffrent d’un handicap important de compétitivité par rapport aux sites étrangers, y compris au sein de l’Union européenne, qui, d’après les constructeurs, ne permet plus d’envisager d’y produire plus de véhicules d’entrée de gamme".

La solution, pour le député : parier non pas sur les modèles haut de gamme, mais sur une plus forte valeur ajoutée technologique dans les gammes moyennes ; réorganiser l’outil industriel et automatiser, pour une production moins coûteuse, mais forcément destructrice d’emplois.

 

Rapport sur Aulnay PSA

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle