PSA au coeur d'une coentreprise franco-québécoise spécialisée dans le véhicule électrique

Avec un autre français, Exagon Motors, et deux entreprises québécoises, Investissement Québec et IndusTech (filiale d’Hydro-Québec), PSA Peugeot Citroën va former une coentreprise pour réaliser des composants pour véhicules électriques. 

Partager

Une alliance franco-québécoise dans le véhicule électrique. Les français PSA Peugeot Citroën et de la PME Exagon Motors (spécialisée dans la conception et l'assemblage de véhicules électriques de compétition) d'un côté, Investissement Québec et IndusTech, une filiale du groupe public Hydro-Québec) de l'autre, vont former une coentreprise pour développer des composants pour voiture électrique, a annoncé mercredi 20 janvier le gouvernement du Québec en marge du forum écomique mondial de Davos.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La province canadienne a prévu d'allouer 16 millions de dollars canadiens, soit environ 10 millions d'euros, à cette coentreprise, sous la forme d'une participation de 10 millions de dollars canadiens et d'un prêt de 6 millions.

"À ces sommes s’ajoute une contribution d’Hydro-Québec de 4 millions de dollars, en plus des services offerts par sa filiale TM4 pour le développement d’une motorisation électrique", ajoute le communiqué diffusé par PSA.

le québec, une place forte de l'électrique

Première mission de la coentreprise : réaliser une étude de préfaisabilité estimée à 30,8 millions de dollars canadiens (19,5 millions d'euros) pour développer des composants pour véhicules électriques haute performance. PSA Peugeot Citroën apportera "son expertise pour l’intégration automobile de ces composants, dont il deviendrait le principal client pour la diffusion mondiale".

Alors que PSA avait confirmé en 2014 plancher sur l'hybride rechargeable essence et l'électrique, Carlos Tavares évoque la capacité de son groupe à saisir "toutes les occasions qui contribuent à renforcer son avance technologique". Grand producteur d'hydroélectricité, le Québec apparaît en tout cas comme une future place forte du véhicule zéro émission avec un objectif de 100 000 voitures électriques et hybrides rechargeables en circulation d'ici à 2020.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS