Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA approfondit son alliance avec Naza pour croître en Asie du Sud-Est

Julie Thoin-Bousquié ,

Publié le

Le groupe exploitera une usine en commun avec son partenaire. La production des premiers véhicules, des Peugeot 3008, devrait intervenir dès cette année.

PSA approfondit son alliance avec Naza pour croître en Asie du Sud-Est
PSA s'allie à Naza pour produire en Malaisie.
© Groupe PSA/DR

C’est la fin des ambitions contrariées de PSA en Malaisie. L’année dernière, le constructeur français avait vu la reprise du constructeur national Proton lui filer sous le nez au profit du chinois Geely. Lundi 26 février, le groupe a annoncé avoir finalement concrétisé son implantation dans la région via l’approfondissement du partenariat qu’il entretien avec le malaisien Naza depuis 2008. La décision se traduit concrètement par une prise de participation majoritaire dans les opérations de Naza Automotive Manufacturing (NAM) et aboutit à la mise en place d'un centre de production commun afin d’attaquer le marché automobile en Asie du Sud-Est.

De quoi permettre à PSA de poursuivre les ambitions qu’il s’est fixées. "La création de ce centre de production est un pas significatif qui va permettre à notre Groupe de développer des activités profitables dans la région ASEAN, conformément à notre plan stratégique Push to Pass", s’est félicité le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, dans un communiqué. Le groupe pourra compter sur la capacité de production de l’usine de Naza à Gurun, située au nord-ouest de la Malaisie. Construite en 2004, elle dispose d'une capacité de 50 000 unités par an et emploie 450 personnes.

Grâce à ce site, le groupe au Lion veut produire sur place dès 2018 la Peugeot 3008 et en 2019 le nouveau C5 Aircross de Citroën. "Le groupe Naza sera chargé de la gestion de la distribution exclusive des véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS Automobiles en Malaisie et explorera avec le groupe PSA les possibilités de distribution sur d’autres marchés de l’ASEAN afin de tirer parti d’un potentiel de 680 millions de clients, dont le taux d’équipement automobile est croissant", précise le constructeur français dans un communiqué.

Difficultés dans la région

Sans même attendre la mise en service de ces nouvelles capacités de production, PSA veut doubler cette année à 10 000 voitures ses ventes en Asie du Sud-Est, sans compter la Chine. De quoi lui permettre de repartir dans une région où le constructeur rencontre de lourdes difficultés. PSA a ainsi reporté ses ambitions de parvenir à un million d’unités vendues en Chine et Asie du Sud-Est en 2018. "Cet objectif n'est pas d'actualité pour 2018. L'objectif qu'on a tracé cette année (..) en livraison, c'est à peu près 460 000 voitures, une progression qui sera significative par rapport à 2017 mais encore loin (du chiffre d'un million)", a déclaré Carlos Gomes, directeur Asie de PSA lundi 26 février.

Sur le premier marché automobile mondial, PSA a été touché par la concurrence locale et une demande en évolution. Le groupe a depuis entrepris de restructurer son activité sur place et mise notamment sur la transformation de son réseau de distribution pour renouer avec les ventes.  

Julie Thoin-Bousquié avec Reuters

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle