Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA annonce de nouvelles mesures à venir pour baisser ses coûts

, ,

Publié le

Lors de son assemblée générale des actionnaires, PSA a annoncé de nouvelles mesures d'économies. Le groupe va entamer des discussions avec les syndicats au mois de mai sur un accord compétitivité qui impliquerait davantage de flexibilité pour les salariés. Le groupe dément toutefois envisager de fermer son usine d'Aulnay avant la fin de l'année, après les propos en ce sens de son directeur financier.

PSA annonce de nouvelles mesures à venir pour baisser ses coûts © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le plan de restructuration annoncé par PSA en 2012 et prévoyant au total plus de 11 000 suppressions de postes ne suffit pas. C'est en substance la conclusion que tire le constructeur automobile, qui - après une nouvelle chute de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2013 - a annoncé ce mercredi 24 avril qu'il allait entreprendre des mesures d'économies supplémentaires.

Un marché automobile européen plus difficile que prévu en 2014

Pris dans les tourments d'un marché automobile en décrépitude en Europe, le groupe compte en effet poursuivre sa politique de baisse des coûts. En 2013, PSA prévoit ainsi une baisse de 5% du marché européen et un marché plus difficile que prévu en 2014.

"La restructuration européenne est a poursuivre", a déclaré le patron de PSA Philippe Varin lors de l'assemblée générale des actionnaires. Si en 2012, le groupe a dépassé son objectif de réduction des coûts avec 1,18 milliards d'économies réalisées, la dégradation du marché contraint le constructeur à prendre de nouvelles mesures.

Négociations pour un accord compétitivité

PSA compte ainsi mener des négociations à partir du mois de mai avec ses syndicats pour aboutir à un accord compétitivité, à l'image de celui conclu par Renault en mars dernier. D'après la direction, cet accord représenterait des économies de 100 millions d'euros par an dès 2014 et de 50 millions d'euros dès 2013.

Cacophonie autour de la date de fermeture du site d'Aulnay

Un peu plus tôt, le directeur financier de PSA avait annoncé que de nouvelles mesures opérationnelles étaient a l'étude pour tenir l'objectif d'un retour à l'équilibre du cash-flow. Il avait également évoqué une possible fermeture du site d'Aulnay dès la fin de 2013, soit un an avant la date prévue.

Le directeur industriel et logistique de PSA a démenti envisager une fermeture dès cette année de l'usine de Seine-Saint-Denis. Mais pour la CGT la déclaration du directeur financier s'apparente à du chantage visant à faire cesser le mouvement de grève qui paralyse le site depuis le début de l'année. "On fera grève tant que nous n’aurons pas obtenu ce que nous voulons: des garanties de reclassement pour tous, l’annulation des sanctions disciplinaires et des poursuites pénales, une indemnisation plus importante pour ceux qui partent", a déclaré à un journaliste de 20 Minutes Jean-Pierre Mercier, délégué syndical et leader du mouvement à Aulnay.

Julien Bonnet, avec Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle