PSA : 13 % de ventes en moins au premier semestre 2012

[ACTUALISE] - Un marché déprimé et l'arrêt de ses activités en Iran seraient à l'origine du recul des ventes du groupe français.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA : 13 % de ventes en moins au premier semestre 2012

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a annoncé le 6 juillet un recul de ses ventes mondiales de 13 % au premier semestre à 1,62 million de véhicules.

Selon un communiqué, le groupe automobile a souffert du recul de ses ventes en Europe dans un marché déprimé, avec une chute des ventes de 15,2 %. Il évoque également comme facteur de baisse l'arrêt de ses activités en Iran, dû aux sanctions internationales.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Le groupe est toujours pénalisé par un mix marché défavorable : les marchés traditionnellement les plus porteurs pour les marques Peugeot et Citroën (France, Espagne, Italie) sont en crise profonde", a commenté le constructeur.

Dans le détail, les ventes de véhicules montés par le groupe ont chuté de 10,7 % et celles d'éléments détachés de 31,3 %.

Selon le site internet de La Tribune, le président du directoire de PSA Philippe Varin pourrait faire une demande de prêt à l'Etat. C'est ce que préconise Philippe Bonnin, à l'initiative du récent Livre blanc sur l'automobile, homme politique socialiste influent et fin connaisseur de l'industrie automobile.

"Je suis pour un prêt participatif. Oui à une aide contre une participation au capital. L'Etat américain a bien le tiers de GM. Et le fait que l'Etat allemand de Basse-Saxe détienne 20 % de Volkswagen n'empêche pas la prospérité insolente de ce constructeur", analyse-t-il.

L'AFP affirme le 6 juillet au matin que le groupe PSA a démenti avoir demandé un prêt à l'Etat français. Cette information a provoqué une chute du cours de Bourse du constructeur. Il reculait vendredi matin à la Bourse de Paris de 6,51% à 7,17 euros, signant la plus forte baisse du CAC 40. L'indice parisien lâchait au même moment 0,21%.

Le gouvernement a un peu plus tard dans la journée précisé qu'il n'avait reçu aucune demande de prêt de la part du groupe.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS