Prudence en Europe et à Wall Street avant la Fed et les "techs"

par Laetitia Volga
Partager
Prudence en Europe et à Wall Street avant la Fed et les
Les Bourses européennes ont fini en léger repli mardi. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,03%. Le Footsie britannique a terminé en baisse de 0,5% et le Dax allemand de 0,31%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en léger repli mardi et Wall Street évoluait dans le rouge en moment de la clôture en Europe, les investisseurs digérant une salve de résultats d'entreprises avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,03% à 6.273,76 points. Le Footsie britannique a terminé en baisse de 0,5% et le Dax allemand de 0,31%.

L'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,22%, le FTSEurofirst 300 a reculé de 0,15% et le Stoxx 600 de 0,08%.

A New York, le S&P 500, le Dow Jones et le Nasdaq cédaient entre 0,1% et 0,3% à la clôture des marchés européens.

Les investisseurs devraient rester prudents jusqu'aux annonces mercredi soir de la Réserve fédérale qui a entamé mardi sa réunion de deux jours. La Fed devrait confirmer qu'elle maintiendra sa politique monétaire pour soutenir l'économie.

La tendance des deux côtés de l'Atlantique est également animée par l'accélération des publications de résultats d'entreprises.

Le marché attend surtout celles des géants technologiques de Wall Street. Alphabet, maison-mère de Google, et Microsoft publieront leurs trimestriels après la clôture tandis que Apple, Facebook et Amazon sont attendus plus tard dans la semaine.

Ces cinq sociétés combinées représentent environ 40% de la capitalisation boursière de l'indice S&P 500.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, Michelin a reculé de 1,60% après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel conforme aux attentes et la confirmation jugée prudente de ses perspectives pour cette année.

BioMérieux, lanterne rouge du Stoxx 600, a chuté de 6,89% après avoir abaissé ses prévisions

La banque suisse UBS a perdu 1,98% après avoir enregistré une charge de 774 millions de dollars au T1 liée à la chute du fonds Archegos tandis que HSBC a pris 4,18% à Londres après la publication d'un bénéfice supérieur aux attentes.

Hors résultats, le titre EDF a gagné 5,42% après des informations évoquant un accord proche en vue de la réorganisation du groupe français, selon des sources de marché.

Tarkett s'est envolé de 26,42% à la suite d'une offre impliquant une prise de participation de la société d'investissement Wendel jugée favorablement par les analystes.

TAUX/CHANGES

Les rendements obligataires de référence ont terminé pratiquement inchangés, à -0,25% pour le Bund allemand à dix ans et à 0,0025% pour son équivalent français.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans gagne deux points de base à 1,5915%.

Les investisseurs suivront avec attention le déroulement en fin de journée de l'adjudication par le Trésor américain de 62 milliards de dollars de titres à sept ans car la faiblesse de la demande lors de l'opération équivalente de février avait déclenché un mouvement de ventes massif.

Sur le marché des changes, l'indice qui mesure les fluctuations du dollar face à six devises de référence est en légère progression tandis que l'euro est inchangé à 1,2079 dollar, proche du pic de deux mois atteint lundi à 1,2116.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur du Conference Board est remonté à 121,7 en avril, son plus haut niveau en 14 mois, alors que le consensus Reuters le donnait à 113,0 après 109,0 le mois précédent.

PÉTROLE

Le pétrole monte après la décision de l'Opep+ de s'en tenir au projet d'alléger progressivement les mesures d'encadrement de sa production à partir de mai, malgré la recrudescence des cas de COVID-19 en Inde, au Brésil et au Japon qui pourrait nuire à la demande.

Le baril de Brent gagne 0,43% à 65,93 dollars et celui de brut léger américain 0,78% à 62,39 dollars.

MÉTAUX

Le cours du cuivre a touché un plus haut depuis mars 2011 sur le London Metal Exchange à 9.965 dollars la tonne, les inquiétudes concernant l'impact sur l'approvisionnement des grèves au Chili, plus grand producteur mondial, associées à une forte demande renforçant les prévisions de pénurie cette année.

(édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS