Prudence de Philips après un 3e trimestre meilleur que prévu

par Aaron Gray-Block

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Prudence de Philips après un 3e trimestre meilleur que prévu

AMSTERDAM (Reuters) - Philips a fait état lundi d'un résultat opérationnel supérieur aux attentes, à la faveur essentiellement de mesures de réduction de coûts, tout en se montrant prudent pour les perspectives de croissance de ses vente en raison des incertitudes du climat économique.

Le groupe d'électronique néerlandais et premier fabricant mondial d'ampoules a dégagé un Ebita de 648 millions d'euros sur le troisième trimestre, là où 15 analystes interrogés par Reuters avaient prévu 535 millions.

Philips, qui a réduit les coûts et supprimé des emplois pour faire face à la récession, a également dit pouvoir faire mieux qu'une marge Ebita ajustée de 10% pour l'ensemble de l'année après avoir atteint 10,1% sur les trois premiers trimestres.

Le groupe, dont les concurrents pour les systèmes d'éclairage et le matériel de santé sont notamment General Electric et Siemens, s'est montré prudent pour l'évolution du chiffre d'affaires au quatrième trimestre en raison d'un climat économique incertain et d'une confiance des consommateurs mal assurée.

Vendredi, le titre de General Electric avait reculé de plus de 5% après que le géant américain avait fait état à la fois d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et d'un bénéfice meilleur que prévu. (Voir )

"Le climat économique est toujours incertain. La confiance des consommateurs se délite. Ceci nous conduit à être prudents", a déclaré sur CNBC Pierre-Jean Sivignon, directeur financier de Philips.

Ce dernier a également dit que les relais de croissance du groupe, au premier chef les pays émergents, pouvaient être mis à mal par une tendance des distributeurs à écouler les stocks et par la poursuite du ralentissement des marchés de la construction.

LE TITRE EN BAISSE DE PRÈS DE 3%

Après avoir ouvert en baisse de 2,84%, le titre chutait vers 7h20 GMT de 4,61% à 22,78 euros alors que l'indice regroupant les valeurs européennes du luxe et des biens de consommation courante cédait 0,68%.

Sur les 15 jours précédant la publication des résultats trimestriels, le titre Philips avait toutefois gagné 5,5% contre seulement 2,5% contre pour l'indice sectoriel.

Jos Versteeg, analyste chez Theodoor Gilissen a jugé que les résultats de Philips étaient bons, tout en notant que la marge opérationnelle avait bénéficié d'éléments exceptionnels et en s'inquiétant de la prudence exprimée par le groupe pour le court terme.

Le chiffre d'affaires sur la période est ressorti à 6,16 milliards d'euros, un niveau légèrement supérieur aux attentes des analystes.

La division santé du groupe a dégagé un bénéfice opérationnel de 282 millions d'euros alors que les analystes avaient anticipé 252 millions. La division éclairage a également surpassé les attentes, contrairement à celle regroupant le petit électroménager.

Le groupe néerlandais a pour habitude de dépasser les attentes du marché au cours des derniers trimestres mais il a prévenu en juillet que les ventes du second semestre n'allaient plus augmenter que d'un chiffre en raison de la croissance économique mitigée en Europe et aux Etats-Unis.

Aaron Gray-Block, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS