Quotidien des Usines

Provence-Alpes-Côte d'Azur

, , , ,

Publié le

Dossier

- 100 projets annoncés ou achevés entre mi-2002 et mi-2003, soit 10% du total de la France
- 4 165, 35 millions d'euros engagés, soit 11% du total de la France
- 1 901 emplois emplois envisagés à terme, soit 4% du total de la France

> 10 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements

La pétrochimie redevient compétitive

- La pétrochimie contribue à renforcer le tissu de prestataires de services à l'industrie, autour de l'étang de Berre.
- La logistique étend ses positions.
- L'électronique et les télécommunications toujours dans l'attente d'une reprise.
- Le bassin minier de Gardanne contraint à la reconversion.


« Il n'y plus de menace de fermetures sur les raffineries de l'étang de Berre. Avec des stratégies différentes, marquées par des diversifications sur la pétrochimie, elles se sont battues pour rester dans le peloton de tête des raffineries européennes et engrangent aujourd'hui les résultats », explique Jean-Louis Schilansky, délégué général de l'Union française des industries pétrolières. Ce renforcement continu de leur compétitivité se poursuit en 2003, que ce soit sur le site pétrochimique de Berre (Shell), à la Mède (Total), à Lavéra (BP) ou à Fos-sur-Mer (Esso), avec des investissements qui dépassent les 220 millions d'euros. La chimie persiste également à améliorer ses performances, des Bouches-du-Rhône (Lyondell, Naphtachimie) aux Alpes-de-haute-Provence (Sanofi, Atofina), en passant par les Alpes-Maritimes, grâce à la pharmacie et au médical à l'image d'Arkopharma, Galderma, Virbac, Asepta...
Parallèlement, la région retire pleinement les fruits de son positionnement, au milieu des années 1990, sur la logistique. Ces trois dernières années, les plates-formes n'ont cessé d'enregistrer des implantations majeures (Gicram, Aldis, Office Dépôt à Saint-Martin-de-Crau, Prologis, PRD/Logistis sur Clésud). L'année 2003 confirme ainsi l'avalanche d'investissements dans ce secteur (Graveleau à Marseille, Léon-Vincent sur Distriport, Prologis à nouveau sur Clésud). Dans les Alpes-Maritimes, c'est au contraire une industrie plus que bicentenaire - le pôle aromatique grassois (Mane, Robertet, Charabot, Par'Fex...) - qui tire l'activité, grâce à la modernisation de son outil de production.
Sous l'impulsion de PME (Faissole, Gabriel Meffre, Henry Blanc...) autant que de grands groupes (Kerry, Campbell...), l'agroalimentaire maintient un rythme de développement qui conforte son importance dans le tissu économique régional. L'environnement, avec la multiplication des modernisations de stations d'épuration (Vitrolles, Miramas...) ou des centres de stockage de déchets (Alpes Assainissement, Bronzo...), apparaît enfin comme une préoccupation majeure. 

Micro-électronique : 2003, encore une année difficile

En matière d'énergie, les dépenses portent principalement sur le renforcement des réseaux (RTE, Gaz de France), comme dans les télécoms (LDCom, Bouygues Télécom...), même si certains optent pour une pause en 2003 (Colt) ou, particulièrement dans les Alpes-Maritimes, multiplient les plans de restructuration avec des suppressions d'emplois (Lucent Technologies, Alcatel Space, Nortel Networks, CRA DI, Temex Microsonics...). La réparation navale laisse une impression mitigée : malgré le projet de Monaco Marine, le pari de la haute plaisance ne se concrétise pas encore en terme d'investissements, notamment à Marseille. La réparation navale lourde, portée par la CMR, sort pour sa part la tête de l'eau, mais insuffisamment aux yeux du Port Autonome de Marseille qui lui reproche « son manque de dynamisme commercial » à un moment où celui-ci investit tous azimuts dans la modernisation de ses terminaux et équipements.
Le même sentiment domine pour la microélectronique où les espoirs de reprise manifestés par Atmel et STMicroelectronics s'opposent aux restrictions drastiques imposées par Gemplus ou Dupont Photomasks. Le devenir du secteur pèsera lourdement sur celui de Gardanne qui, après avoir subi cette année la fermeture de la mine de charbon, s'apprête à recevoir l'école d'ingénieurs en microélectronique sur laquelle la ville compte beaucoup pour accélérer sa reconversion.

Jean-Christophe Barla,
Avec Michel Bovas

 

10 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 


Shell-Basell (50 % Shell, Royaume-Uni/Pays-Bas et 50 % BASF, Allemagne)
Pétrochimie

Flexibilité accrue pour le vapocraqueur de Berre
Les deux sociétés investissent, à parts égales, 51 millions d'euros à partir de mi-2003 pour augmenter d'un million de tonnes, via une transformation des fours, la capacité de traitement du vapocraqueur du site pétrochimique de Berre (13), afin d'améliorer ses performances et de diversifier à terme la gamme de produits. Actuellement, la quantité de brut traité s'élève à 4,3 millions de tonnes. Le chantier durera un an. Aucune embauche n'est prévue.

Naphtachimie (Total, France/BP, Royaume-Uni)
Pétrochimie
Modernisation de l'unité de Martigues Lavera

L'usine Naphtachimie de Martigues Lavera (13), spécialisée dans la production d'éthylène (700 000 tonnes par an), devrait connaître de profondes transformations d'ici à 2007, avec d'une part, le remplacement de fours de traitement du naphta et l'accroissement de leur capacité de traitement ainsi que la sécurisation de l'unité, d'autre part la diversification des matières premières traitées dans le vapocraqueur (essence et gazole, en plus du naphta). L'investissement devrait se situer entre 200 et 250 millions d'euros. Le principe a été acquis, mais la décision définitive n'a pas encore été adoptée par les deux groupes actionnaires.

Suez Industrial Solutions (France)
Energie
Un « écosite » sur la zone industrialo-portuaire de Fos

Le Port Autonome de Marseille a annoncé l'implantation d'ici à 2010 par le groupe Suez Industrial Solutions d'une centrale d'utilités sur la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer (13), comprenant une unité de production d'énergie au gaz naturel, un incinérateur de déchets industriels et ménagers avec commercialisation d'électricité et de vapeur, quatre éoliennes de 2 MW chacune et une usine de traitement des eaux usées. Destiné à occuper 25 hectares, actuellement loués au PAM pour 25 ans, le projet nécessitera un investissement de 440 millions d'euros. Il génèrera 80 emplois directs et 200 indirects. SIS précise que l'échéancier du projet dépendra du rythme de conquête de nouveaux clients industriels pour la zone.

Réseau de Transport d'Electricité (RTE, France)
Energie
Doublement du réseau électrique de l'est de Paca

Pour RTE, la région Paca souffre, en matière d'alimentation électrique, d'une « situation de fragilité unique en France », en ne bénéficiant que d'une seule ligne de 400 000 volts, insuffisante pour subvenir aux besoins régionaux et régulièrement menacée par les aléas climatiques ou les incendies de forêts. L'entreprise a donc décidé, au terme d'un long débat, de « doubler » ce réseau au nord par la construction d'une ligne de 400 000 volts entre Boutre (Vinon-sur-Verdon, 04) et Le Broc-Carros (06). L'investissement s'élèvera à 161 millions d'euros. Les travaux devraient débuter courant 2004 pour une mise en service qui reste programmée à fin 2005-début 2006.

Groupe Arkopharma (France)
Pharmacie
Renforcement de l'unité de Carros et nouvel établissement en Italie

Le leader européen en produits de phytothérapie (204 millions d'euros de chiffre d'affaires) investira 23 millions d'euros en 2003. Une dizaine de millions seront mobilisés pour la modernisation du site de Carros (06), où travaillent 900 de ses 1 200 salariés, dont six millions pour l'aménagement d'un atelier de 6 400 mètres carrés dit de formes sèches (gélules et comprimés) et plus d'un million d'euros pour l'extension du laboratoire de recherche (750 mètres carrés). A une trentaine de kilomètres, sur la commune italienne de Vintimille, Arkopharma consacrera 13 millions d'euros dans l'édification d'une unité de 4 000 mètres carrés de produits diététiques à base de plantes pour le marché français. Cette unité opérationnelle en 2004 emploiera une cinquantaine de salariés ont plusieurs venus de Carros.

Prologis (Etats-Unis)
Logistique
Nouveaux entrepôts sur Clésud

Alors qu'il a achevé ce printemps le quatrième bâtiment d'un programme de construction d'entrepôts de 102 000 mètres carrés sur la première tranche de la zone logistique Clésud, à Miramas (13), le fonds d'investissement américain Prologis confirme sa volonté d'investir une cinquantaine de millions d'euros supplémentaires dans 100 000 mètres carrés, répartis sur quatre bâtiments à vocation locative, toujours sur Clésud, mais sur la partie située sur la commune de Grans (13). Le premier entrepôt devrait être lancé d'ici fin 2003. Il pourrait être imité par le fonds PRD/Logistis (France), également aménageur et bailleur de 120 000 mètres carrés d'entrepôts sur Clésud, qui étudie l'opportunité de doubler son programme.

Centre de microélectronique de Provence à Gardanne (Ecole des Mines de Saint-Etienne, France)
Micro-électronique
Le pôle industriel de renforce sur la formation

Après deux années noires, marquées par un arrêt des investissements et des réductions d'effectifs, les deux acteurs majeurs du pôle microélectronique de Rousset, Atmel et STMicroelectronics, annoncent un redémarrage de leurs investissements. Si Atmel n'en précise pas le montant, STMicroelectronics devrait dépenser, dès cette année, 100 millions d'euros dans l'extension de son unité de semi-conducteurs 8 pouces et la création d'un centre de recherche. La confirmation de la création d'une école d'ingénieurs en microélectronique à Gardanne (13), sous la supervision de l'Ecole nationale des mines de Saint-Etienne (42) pour un investissement public (conseil régional Paca, conseil général 13, Etat, Europe, ville de Gardanne...) de 61,25 millions d'euros (55 millions dans l'immobilier, 6 millions en équipements) viendra cependant conforter le secteur à l'horizon 2004-2007, qui, jusque-là, se plaignait d'une certaine carence locale en matière de formations spécialisées.

CEA Cadarache (Commissariat à l'Energie Atomique, France)
Energie
Le centre de recherches s'offre un nouveau visage

Le centre Cadarache du CEA, à Saint-Paul-lès-Durance (13), va enregistrer sur son site près d'1,3 milliard d'euros d'investissements liés à la modernisation de ses installations et l'accueil de nouveaux réacteurs nucléaires expérimentaux. 300 millions vont ainsi être affectés dans la période 2003-2010 à la création d'un centre de conditionnement de déchets radioactifs (projet Cedra), la réalisation d'une station de traitement des effluents (projet Agate), l'amélioration des processus d'expédition de déchets radioactifs (projet Rotonde) et la modernisation du stockage des matières premières radioactives (projet Magenta). 532 millions d'euros seront par ailleurs consacrés à l'implantation du réacteur de recherche Jules-Horowitz, opérationnel en 2013. Enfin, un autre réacteur (RES) de recherche sur la propulsion nucléaire des sous-marins mobilisera 450 millions d'euros d'investissement à l'horizon 2007. Cadarache devrait savoir enfin, d'ici la fin de cette année, si sa candidature a été retenue pour la construction du réacteur international expérimental sur la fusion thermonucléaire (Iter). L'investissement représenterait 4,67 milliards d'euros.

Solebiopaïs (Biocoop, France)
Agroalimentaire
Une plate-forme pour les produits « bio »

En forte croissance depuis trois ans, Solebiopaïs (17,84 millions d'euros de chiffre d'affaires, 70 salariés), déjà installée à Cabannes (13), construira sur la commune un site d'une superficie de 6 500 mètres carrés (contre 2 600 m² actuellement) pour y traiter plus de 5 350 références de produits bio expédiés vers 70 magasins sous enseigne Biocoop dans le Sud-Est. La mise en service du bâtiment qui exige un investissement de 4,3 millions d'euros est prévue pour le printemps 2004 : elle génèrera une trentaine d'emplois. A l'horizon 2006, la PME, convaincue de se situer sur un marché en essor continu, envisage de se doter de 4 500 mètres carrés supplémentaires.

Europacaging (France)
Chimie
Le site pétrochimique de Berre accueille un nouvel opérateur

La société Europacaging implantera sur 4 000 mètres carrés une unité de films d'emballages industriels et de plastiques composites (compounds) à haute valeur ajoutée à Berre-l'Etang (13), sur deux hectares d'une zone proche du site pétrochimique de Berre, où interviennent des industriels susceptibles de devenir ses clients (Kraton, Basell...). L'investissement total s'élève à 6,8 millions d'euros (2,3 millions en immobilier, 4,5 millions en équipements) pour une mise en service en décembre 2003. Quarante emplois seront créés d'ici 2004, dont 22 cette année.
 

 
LES POINTS NOIRS


Leader mondial de la carte à puce, Gemplus supprime un millier de postes dans le monde, dont 483 en France, essentiellement en Provence-Alpes-Côte d'Azur, où est née la société. Tous les services de l'entreprise sont concernés, mais la production, avec 275 postes supprimés, est la plus touchée. En 2002, Gemplus avait déjà licencié sur son site de Gémenos (13), 285 personnes.

L'usine Cogema de Cadarache (04), spécialisée dans le combustible Mox (40 tonnes par an), cessera définitivement sa production le 31 juillet 2003. Les reclassements de personnel au sein du groupe ont commencé, notamment vers l'unité Melox de Marcoule (30), qui devrait bénéficier d'une augmentation de sa capacité de production. Le site de Cadarache employait 306 personnes. Environ 160 devraient participer à la mise à l'arrêt et au démantèlement de l'usine.

La mine de Gardanne (13), exploitée par les Houillères de Bassin du Centre et du Midi (HBCM), a cessé son exploitation le 31 janvier dernier. La mine de charbon (147 600 tonnes extraites en 2002) employait 474 personnes, dont 340 mineurs. Les HBCM prévoient l'ennoyage progressif des galeries. 200 salariés se chargeront de la mise en sécurité des fonds et du démantèlement du site en 2003.

Frappé par la diminution du marché des satellites de télécommunication, l'établissement d'Alcatel Space de Cannes (06), spécialisé dans l'intégration de satellites, réduit ses effectifs et libère des locaux. Conçu pour produire 10 gros satellites par an, quatre seulement sont programmés cette année sur ce site de 1 400 salariés. Fin 2002, 150 postes avaient été supprimés via des congés de fin de carrière ou des départs volontaires auxquels s'ajoutent une centaine d?emplois perdus chez les sous-traitants. L'hémorragie se poursuit au premier semestre avec un nouveau plan portant sur 200 postes à supprimer. En un an, Cannes aura perdu 450 emplois.

Citation
« Le marché des satellites ne représente plus qu'une vingtaine d'unités pour cinq constructeurs dans le monde, d'où la suppression en un an de 100 postes dans notre établissement et 300 autres chez nos sous-traitants. Toutefois, la courbe pourrait bien s'inverser avant la fin de l'année, car on possède ici une expertise européenne dans la réalisation de systèmes optiques ».
Jean-Pierre Henry, directeur de l'établissement Alcatel Space, à Cannes (06).

L'unité Atofina de Saint-Auban (04) programme de réduire ses effectifs de 800 personnes au 1er octobre 2002, à 711 personnes d'ici le 1er janvier 2005, notamment par l'intermédiaire de départs volontaires en préretraite. Cette décision de cette filiale de Total, fait suite à l'annonce d'un investissement de 20 millions d'euros sur le site pour améliorer sa productivité.

L'unité de Rousset (13) de Dupont Photomasks, spécialisée dans les masques de photogravure (reproduction de circuits imprimés sur du verre) a commencé à subir la délocalisation de ses activités vers le site francilien de Corbeil-Essonne (91). Le plan social, conclu au printemps 2003, porte sur le licenciement de 104 personnes sur les 160 employées par l'usine fin 2002.

Saman, numéro deux français des fruits secs, implanté à Vitrolles (13), a licencié 47 salariés (principalement commerciaux et administratifs) sur les 220 que compte le groupe, suite à son rachat en septembre 2002 par la coopérative France Prune (Lot-et-Garonne).

Westinghouse Barras Provence, à Manosque (04), spécialisée dans les systèmes automatisés de maintenance et la prestation de services aux centrales nucléaires, supprime 27 postes, dont une dizaine par des licenciements secs. C'est son troisième plan social depuis 1997. En dix ans, les effectifs ont chuté de 280 personnes à 65 à fin mars 2003.

L'équipementier Lucent Technologies (Etats-Unis) ferme son centre support technique européen et son unité de développement ADSL à Sophia-Antipolis (06). Les 68 ingénieurs et techniciens rejoindront en septembre l'unité de Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine). L'équipementier employait 300 salariés dans ses centres à Nice et Sophia-Antipolis il y a trois ans En 2001, la crise le conduisait à fermer son laboratoire niçois spécialisé dans la messagerie (70 ingénieurs). En 2002, il transférait son centre d'appels de Sophia-Antipolis vers l'Irlande. Malgré la création d'un incubateur à Sophia-Antipolis (fermé en juin), Lucent Technologies met un terme à son implantation sur le technopole.
 

LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

DCN Services (France)
160 millions d'euros

Toulon (83)
Réhabilitations d'ateliers pour ce site spécialisé dans les prestations de services pour la Marine Nationale et les Marines étrangères.
Mi-2003 à fin 2006

Monaco Marine (Monaco)
12 millions d'euros

La Ciotat (13)
Chantier de réparation navale pour la plaisance sur 3,5 hectares.
2ème trimestre 2004-2ème trimestre 2005
70 emplois

Elvström Sails (France)
2 millions d'euros

Mouans-Sartoux (06)
Unité de 3 600 mètres carrés de voiles pour la compétition.
Opérationnel décembre 2003


AGROALIMENTAIRE

Kerry Ingrédients France (Kerry, Irlande)
15 millions d'euros

Apt (84)
Extension des ateliers existants pour le producteur de fruits confits et construction d'une station de collecte et traitement des eaux.
Avril 2003-mars 2004

Sud Céréales (France)
12 millions d'euros

Arles (13)
Usine d'étuvage de riz pour accroître la production de 16 à 50 millions de tonnes par an.
Première tranche en 2003-2ème tranche en 2006

Le Mistral (Francap Distribution, France)
11 millions d'euros

Entraigues (84)
Entrepôt de 22 000 mètres carrés pour produits alimentaires secs, frais et ultra-frais.
Septembre 2002-avril 2003
8 emplois

Sud Céréales (France)
8,2 millions d'euros

Arles (13)
Usine de triage et transformation de semences et redéploiement des silos à céréales.
2003-2004

Grands Vins Gabriel Meffre (France)
5,8 millions d'euros

Gigondas (84)
Chai d'embouteillage d'une capacité de 25 millions de bouteilles et station d'épuration.
Janvier 2002 à mi-2003

Gilardi (France)
4 millions d'euros

Les Arcs (83)
Transfert de l'unité d'embouteillage d'Antibes sur un site de 1,2 hectare, avec 4 000 mètres carrés de locaux.
Livré juin 2003

Faissole (France)
3,5 millions d'euros

Annot (04)
Automatisation et informatisation de la production de biscottes et pain grillé, amélioration de la traçabilité.
2003-2004

Campbell France (Campbell Soup, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Le Pontet (84)
Modernisation des équipements de l'unité de potages en briques.
En cours sur 2003

Henry Blanc (France)
3 millions d'euros

Marseille (13)
3 000 mètres carrés d'ateliers de torréfaction de cafés et 300 mètres carrés de bureaux.
Janvier 2002-mai 2003
25 emplois

Malongo (Rombouts, France/Belgique)
3 millions d'euros

Carros (06)
Ligne de production de dosettes de café et extension du site.
Démarrage en juillet 2003-livraison Juin 2004
10 emplois

PCFA Agromed (France)
3 millions d'euros

Vallauris (06)
Extension de l'unité de pâtes pour la grande distribution.
2003-début 2004
5 emplois



AUTOMOBILE

MDI (Holding MDI, Luxembourg)
6,1 millions d'euros

Carros (06)
Usine pilote de 5 000 mètres carrés pour véhicules utilisant un moteur à air comprimé.
Mise en service septembre 2003
50 emplois

Ervaf (Mécaplast, Monaco)
2,6 millions d'euros

Valréas (84)
Bâtiment de 2 600 mètres carrés et chaîne de peinture automatisée de 1 100 mètres carrés pour l'équipementier automobile.
Mise en service septembre 2003
58 emplois


CHIMIE-PHARMACIE

BP Lavera SNC (BP, Royaume Uni)
77 millions d'euros

Martigues (13)
Projet « Environnement » de la raffinerie pour réduire les émissions de composants organiques volatiles ; poursuite du plan fiabilité de la raffinerie et du programme « relocalisation » Hygiène-Sécurité-Environnement du site ; amélioration de la raffinerie pour la production de « clean fuels » ; lancement de la modernisation de l'unité Naphtachimie (fours, systèmes de conduite...).
Printemps 2003-fin 2004

Raffinerie de Provence (Total, France)
65 millions d'euros

Châteauneuf-les-Martigues (13)
Grand arrêt de maintenance, sécurisation du site, réduction des rejets dans l'air et dans l'eau.
Fin 2002-mars 2003

Esso (ExxonMobil, Etats-Unis)
30 millions d'euros

Fos-sur-Mer (13)
Renforcement des mesures de sécurité de la raffinerie et adaptation de l'unité pour réduire la teneur en soufre des essences et du gazole.
2003-dernier trimestre 2004

Galderma (L'Oréal/Nestlé, France/Suisse)
30 millions d'euros

Sophia-Antipolis (06)
Première phase de l'édification du laboratoire dermatologique, avec 11 000 mètres carrés de locaux et salles blanches.
Mise en service de la 1ère phase en juillet 2004
30 emplois d'ici à 2004

Sanofi Chimie (Sanofi-Synthelabo, France)
22 millions d'euros

Sisteron (04)
Accroissement de la capacité de production et renforcement des mesures d'hygiène-sécurité et environnement pour la fabrication et le développement de nouvelles molécules médicamenteuses.
2003-2004

Atofina (Total, France)
20 millions d'euros

Saint-Auban (04)
Modernisation et réorganisation de l'unité de production de PVC, solvants chlorés et CVM.
2003-2004

Lyondell Chemical (Etats-Unis)
16 millions d'euros

Fos-sur-Mer (13)
Sécurité, environnement et maintenance du site de production d'oxyde de propylène et de glycols. Modernisation des équipements et grand arrêt.
En cours sur 2003

Virbac (France)
14 millions d'euros

Carros (06)
Modernisation des unités de produits vétérinaires en France et à l'étranger et mise en réseau des échanges d'informations.
En cours sur 2003
30 emplois

SNPE (France)
10,8 millions d'euros

Sorgues (84)
Remise aux normes environnementales et sécurité de l'unité de produits explosifs.
1er trimestre 2003 pour 1ère tranche (7,8 millions) et 1er semestre 2004 pour 2è tranche (3 millions)

Mane SA (France)
6,6 millions d'euros

Bar sur Loup (06)
Aménagement et équipement d'un bâtiment de production d'arômes.
En cours jusqu'à début 2004

Laboratoires Asepta (Monaco)
5 millions d'euros

Monaco
Transfert interne à Monaco de l'unité de production pharmaceutique (podologie) sur 6 000 mètres carrés avec aménagement de salles blanches et matériel de laboratoire.
Opérationnel septembre 2003

Sirap Gema (Italie)
3,7 millions d'euros

Noves (13)
Entrepôt de 8 500 mètres carrés et ligne de thermoformage pour ce fabricant d'emballages en polystyrène pour l'alimentaire.
Septembre 2002-mars 2003
3 emplois

Expressions Parfumées (France)
3,5 millions d'euros

Grasse (06)
Extension du site sur 1 700 mètres carrés et équipement du laboratoire pour compositions parfumées.
Juin à fin 2003

Asahi-Thermofil (Asahi Kasei, Japon)
3,2 millions d'euros

Saint-Martin-de-Crau (13)
Ligne de fabrication de composites thermoplastiques techniques.
Mise en service juin 2003

Bionatec (France)
3 millions d'euros

Saint-Raphaël (83)
Unité de biogranules (granules à base de plantes) de 1 500 mètres carrés.
Livraison juin 2003
15 emplois

Elaiapharm (France)
3 millions d'euros

Sophia-Antipolis (06)
Aménagement de l'unité de production pharmaceutique, complétée par un second lyophilisateur.
Livraison été 2003

SNPE (France)
3 millions d'euros

Sorgues (84)
Augmentation de capacité et mise aux normes environnementales de l'unité de produits chimiques (NEH).
Réalisé au cours du 1er trimestre 2003

Biotherm (L'Oréal, Monaco)
2 millions d'euros

Carros (06)
Extension sur 2 000 mètres carrés de la plate-forme logistique pour produits cosmétiques.
Livraison juin 2003

Linde Gas (Allemagne)
2 millions d'euros

Berre l'Etang (13)
Unité de conditionnement d'acétylène.
Livraison fin 2003
6 emplois

Par'Fex (France)
2 millions d'euros

Grasse (06)
Extension sur 2 700 mètres carrés de l'unité de parfums.
Mise en service automne 2003

Quimdis Aromatique (France)
2 millions d'euros

Mouans-Sartoux (06)
Unité d'arômes de 1 250 mètres carrés.
Opérationnel juin 2003


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

STMicroelectronics (France, Italie)
100 millions d'euros

Rousset (13)
Agrandissement de l'unité de semi-conducteurs de 8 pouces et réalisation d'une unité de R&D
Démarrage en 2003

Euroméditerranée (France)
18,29 millions d'euros

Marseille (13)
Pôle de 24 000 mètres carrés dédié aux industries du cinéma et du multimédia.
Opérationnel été 2003

Rockwood Specialties (Etats-Unis)
7 millions d'euros

Gréasque (13)
Extension et modernisation de l'usine de retraitement de plaquettes de silicium.
Mise en service au 2ème trimestre 2003
20 emplois d'ici trois ans

Legrand (France)
6 millions d'euros

Antibes (06)
Adaptation de l'outil de production d'interrupteurs électriques.
En cours jusqu'à fin 2003

ASK (France)
3 millions d'euros

Sophia-Antipolis (06)
Unité de cartes et tickets sans contact, de 6 000 mètres carrés.
2002-2003
20 emplois

Elonex (Royaume-Uni)
3 millions d'euros

Rousset (13)
Unité de micro-ordinateurs, d'une capacité de 50 000 unités par an.
Septembre 2002-juillet 2003
50 emplois

Innova Card (France)
3 millions d'euros

La Ciotat (13)
Recherche et développement pour la mise au point d'un composant pour terminaux de cartes à puce sécurisés.
Début 2003-début 2004
12 emplois

ITG (Havas American Express, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Sophia-Antipolis (06)
Plate-forme de traitement en ligne de voyages d'affaires pour entreprises pour l'Europe du Sud. Traitement des déplacements affaires d'IBM Europe.
En cours sur 2003
300 emplois

MEA (France)
3 millions d'euros

Carros (06)
Unité d'automates pour pilotage d'ascenseurs.
Mise en service octobre 2003

Vishay (Etats-Unis)
3 millions d'euros

Nice (06)
Modernisation de l'unité de résistances, potentiomètres et capteurs pour l'automobile.
En cours sur 2003

Wright Medical (Etats-Unis)
2 millions d'euros

Toulon-la-Farlède (83)
Extension de l'unité de matériels médicaux.
Livraison été 2003


ENERGIE

Gaz de France (France)
350 millions d'euros

Fos-sur-Mer (13)
Second terminal méthanier sur le port de Marseille.
Mise en service en 2006
50 à 100 emplois

RTE Sud-Est (Réseau de Transport d'Electricité, France)
48,7 millions d'euros

La Ciotat (13), Miramas (13), Marseille (13), Carpentras (84), Cannes (06), Nice (06)
Créations et rénovations de postes électriques, démontage de lignes, construction de nouvelles lignes...
2003-2005

RTE Sud-Est (Réseau de Transport d'Electricité, France)
28 millions d'euros

Boutre (Vinon sur Verdon, 04), Coudon (83)
Renforcement de la ligne existante de 225 000 volts au nord de l'agglomération toulonnaise.
Mise en service fin 2003

Mistral Energie (France)
24 millions d'euros

Port-Saint-Louis-du-Rhône (13)
Ferme de 35 éoliennes et poste de transformation de 63 000 volts.
Mars 2002 (1ère éolienne)-1er semestre 2004
2 emplois

Gaz de France Délégation Paca (France)
4 millions d'euros

Marseille (13)
Artère de transport de gaz dans le Var, afin de desservir en gaz naturel trois communes (Le Cannet-des-Maures, Le Luc et Vidauban).
En cours sur 2003


ENVIRONNEMENT

Stereau (Bouygues, France)
27,5 millions d'euros

Vitrolles (13)
Station d'épuration pour la ville.
Fin 2003-mise en service en 2006

Alpes Assainissement (Veolia, France)
15 millions d'euros

Gap (05)
Centre de stockage de déchets ultimes (CDSU) et centre de tri de déchets industriels banals.
Janvier 2003-Juillet 2003 pour le CDSU. 4ème trimestre 2003-juillet 2004 pour le centre de tri
15 emplois

Epad (France)
12 millions d'euros

Istres, Miramas (13)
Station d'épuration de Miramas-Saint-Chamas, mise en séparatif des réseaux d'assainissement, renforcement de la station d'épuration de Rassuen à Istres.
2003-2007

Onyx Sud-Est (Véolia, France)
3 millions d'euros

Villeneuve-Loubet (06)
Unité de production d'électricité à partir du biogaz produit par la décharge du Jas de Madame.
Début des travaux 1er semestre 2004

Bronzo (Groupe Eaux de Marseille, France)
2,6 millions d'euros

Aubagne (13)
Accroissement de la capacité de traitement (portée à 20 000 tonnes par an) du centre de tri de déchets par la construction d'un bâtiment et la modernisation de la chaîne de tri.
Juillet 2003-janvier 2004

Biotechna (Groupe Eaux de Marseille, France)
2,5 millions d'euros

Ensuès-la-Redonne (13)
Modernisation du centre de valorisation biologique des boues d'épuration.
Décembre 2003-mars 2004

GSF (France)
2,5 millions d'euros

Sophia-Antipolis (06)
Extension du siège social et création d'un bureau d'études sur 3 100 mètres carrés pour le groupe de nettoyage industriel.
Livré juin 2003

SRHHU (Véolia, France)
2 millions d'euros

Berre-l'Etang (13)
Unité de collecte et de valorisation d'huiles usagées.
Fin 2003-juin 2004
7 emplois


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Société d'Impression du Groupe Amaury (Simgam) (France)
22,87 millions d'euros

Istres (13)
Imprimerie de 5 342 mètres carrés pour les quotidiens « L'Equipe » et
« Aujourd'hui ».
Décembre 2002 -octobre 2003
20 emplois


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

SEPR (Saint-Gobain, France)
5 millions d'euros

Le Pontet (84)
Amélioration de la productivité, modernisation des équipements et amélioration de la sécurité et de l'environnement.
Juin à décembre 2003

Comasud (Groupe Point P, France)
3 millions d'euros

Marseille (13)
Bureaux de 3 000 mètres carrés pour la direction régionale du groupe de matériaux pour le B-TP.
Février 2002-juin 2003
20 emplois

Omya (Suisse)
2,5 millions d'euros

Orgon (13)
Extension sur 17 hectares et réhabilitation paysagère de 15 hectares de la carrière de carbonate de calcium.
2003-2004


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

ABB (Suisse)
3 millions d'euros

Marseille (13)
Regroupement sur un bâtiment unique de 3 500 mètres carrés (1 500 mètres carrés d'ateliers, 2 000 mètres carrés de bureaux) des activités d'ABB Turbocompresseurs, ABB Automation, ABB IPM (ingénierie) et ABB Diffusion Entrelec.
Octobre 2002-juin 2003
50 emplois

Pellenc (France)
3 millions d'euros

Pertuis (84)
Accroissement de la capacité de production, industrialisation de nouveaux produits et extension du site pour ce fabricant d'outils électromécaniques pour l'agriculture.
Janvier 2002-avril 2003

Sacome Conti (Monaco)
3 millions d'euros

Monaco
Transfert interne à Monaco sur 3 000 mètres carrés de la production de machines à café pour l'hôtellerie et la restauration.
Opérationnel septembre 2003


METALLURGIE-SIDERURGIE

Sollac Méditerranée (Arcelor, Luxembourg)
22,9 millions d'euros

Fos-sur-Mer (13)
Désulfuration de la cokerie (12 millions), réduction des rejets dans l'environnement (7 millions) et suppression des émissions de paillettes de graphiques sur l'aciérie (3,9 millions).
2003-2004

Charron (Italie)
3 millions d'euros

Marseille (13)
Entrepôts de 3 100 mètres carrés et bureaux de 600 mètres carrés pour ce négociant en produits métalliques inox.
Septembre 2003-mai 2004
2 à 4 emplois


TELECOMMUNICATIONS

Cegetel Méditerranée (Vivendi Universal, France)
35 millions d'euros

Aix-en-Provence (13)
Déploiement du réseau de téléphonie mobile sur les régions PACA et Languedoc-Roussillon et la Corse.
En cours sur 2003

Bouygues Télécom/direction Méditerranée (France)
20 millions d'euros

Aix-en-Provence (13)
Extension et modernisation des réseaux GSM sur les régions PACA et Languedoc-Roussillon et la Corse.
En cours sur 2003

Monaco Télécom (Cegetel/Vivendi Universal, France)
18,5 millions d'euros

Monaco
Maintenance des réseaux (4,7 millions), nouveaux projets (7,9 millions) et développement de réseaux de téléphonie mobile à l'international (Kosovo, Afghanistan) pour cet opérateur de télécommunications.
Juin 2003-juin 2004

Completel (Etats-Unis/Allemagne)
6 millions d'euros

Marseille (13), Nice (06)
Extension des réseaux de fibres optiques.
Janvier 2003-début 2004

LD Com (LD Networks, France)
5 millions d'euros

Marseille (13)
Développement du dégroupage (3 millions) et extension des réseaux fibres optiques sur Marseille, Aix et Nice (2 millions).
2002-2003


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Port Autonome de Marseille (France)
171,2 millions d'euros

Marseille et Fos-sur-Mer (13)
Modernisation, sécurisation et fiabilisation des équipements, des réseaux et des terminaux.
2002-2006

Gemfi-Gicram (France)
76 millions d'euros

Saint-Martin-de-Crau (13)
Plate-forme logistique de 135 000 mètres carrés.
2002-2006

PRD (France)
45,7 millions d'euros

Miramas (13)
Entrepôts logistiques de 118 000 mètres carrés.
2001-2003

Prologis (Etats-Unis)
40 millions d'euros

Miramas (13)
Entrepôts logistiques de 102 000 mètres carrés.
2001-2003

SMII (France)
18 millions d'euros

Saint-Martin-de-Crau (13)
Entrepôts logistiques de 40 000 mètres carrés pour Castorama.
Juillet 2003-1er trimestre 2004
150 emplois

Service des Domaines de Monaco (Monaco)
16 millions d'euros

Monaco
Immeuble industriel de 8 étages (8 000 mètres carrés) complété par une plate-forme logistique de 2 000 mètres carrés en sous-sol
Livré septembre 2003

Réseau Ferré de France/RFF (France)
15,24 millions d'euros

Avignon (84)
Extension de la plate-forme de transport combiné d'Avignon-Champfleury.
Début travaux fin 2002-livraison fin 2004

Hays Logistics (Etats-Unis)
15 millions d'euros

Brignoles (83)
Plate-forme logistique de 31 200 mètres carrés dédiée aux produits épicerie-hygiène-liquides de Carrefour.
Opérationnel mai 2003
100 emplois

ID Logistics France (France)
15 millions d'euros

Cavaillon (84), Miramas (13)
Equipement et exploitation de 40 000 mètres carrés (10 000 mètres carrés sur Miramas et 30 000 mètres carrés sur Cavaillon) d'entrepôts logistiques informatisés sur les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.
Courant 2003
132 emplois

Aldis (Metro/Bon Appétit, Allemagne/Suisse)
11 millions d'euros

Saint-Martin-de-Crau (13)
Entrepôt logistique de produits frais alimentaires de 25 000 mètres carrés.
Mise en service fin 2003
200 emplois sur cinq ans

Caredis (Sogaris SNCF, France)
10 millions d'euros

Marseille (13)
Entrepôts de 29 000 mètres carrés et bureaux de 2 400 mètres carrés.
Démarrage fin 2003 ou début 2004-mise en service en février 2005
50 emplois

Léon Vincent (France)
9 millions d'euros

Fos-sur-Mer (13)
Entrepôt logistique de froid positif d'une superficie de 10 000 mètres carrés.
Mars 2003-décembre 2003

Graveleau (France)
8 millions d'euros

Marseille (13)
Entrepôts de 9 400 mètres carrés et 7 000 mètres carrés d'ateliers de mécanique et de bureaux pour le transporteur.
Mars à décembre 2003
110 emplois

Office Dépôt (Etats-Unis)
5 millions d'euros

Saint-Martin-de-Crau (13)
Extension sur 6 000 mètres carrés de l'entrepôt logistique pour le sud-est dédié au matériel et fournitures de bureaux
Avril à fin 2003
50 emplois

SMII (France)
3 millions d'euros

Marseille (13)
Aménagement de 12 000 mètres carrés de locaux d'activités et de 4 000 mètres carrés de bureaux
Eté 2003-début 2004

JH Mesguen (France)
2 millions d'euros

Noves (13)
Entrepôts froids et bureaux pour le transporteur.
Janvier à mai 2003 pour l'entrepôt et juin à septembre 2003 pour les bureaux
5 emplois

 


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte