ProtoMicroTP prévoit d’investir 2,5 millions d’euros et d’embaucher 20 personnes

Installée à Cosne-sur-Loire (Nièvre), la jeune société ProtoMicroTP va investir 2,5 millions d’euros pour s’agrandir et créer 20 nouveaux postes.

Partager
ProtoMicroTP prévoit d’investir 2,5 millions d’euros et d’embaucher 20 personnes
ProtoMicroTP va s’agrandir et embaucher 20 personnes d’ici 2019 à Cosne-sur-Loire (Nièvre)

Spécialisée dans la conception d’engins hydrauliques, la société ProtoMicroTP va s’agrandir et embaucher 20 personnes d’ici 2019. Créée en 2015 par Thierry Marcilly à Cosne-sur-Loire (Nièvre), cette TPE va investir 2,5 millions d’euros pour s’agrandir. Un million d’euros permettra la construction d’un nouveau site de production de 1 500 m² de surface au sol, dans le parc d’activité du Val de Loire, à Cosne-sur-Loire. Les 1,5 million d’euros restant seront investis dans de nouvelles machines de production. Enfin, pour pouvoir développer son activité et mieux répondre aux commandes grandissantes, Thierry Marcilly va recruter 20 nouvelles personnes pour compléter ses équipes, principalement des mécaniciens, soudeurs, électriciens, caristes et magasiniers.

Un marché de niche

"L’investissement matériel sera réservé à l’achat et l’installation de deux nouvelles machines, un robot soudeur quatre postes et un découpeur jet d’eau", explique Thierry Marcilly, fondateur de ProtoMicroTP. En 2010, après une période de maladie, ce militaire spécialisé dans l’hydraulique est déclaré inapte à reprendre le travail. Pour répondre à un besoin personnel, il va concevoir sa première machine, avant de créer sa société en 2015. Aujourd’hui, l’entreprise emploie huit personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros. "Nous répondons à une clientèle qui ne trouve pas d’engins adéquats", explique-t-il. S’il a développé un catalogue de machines de moins de 1,5 tonne et facilement transportables, Thierry Marcilly et son bureau d’études peuvent concevoir et fabriquer des machines sur-mesure, en fonction des besoins des clients.

250 à 300 machines par an

S’il confie être actuellement restreint par un manque de place, ProtoMicroTP devrait déménager dans ses nouveaux locaux d’ici l’été 2019. L’entreprise conçoit actuellement entre 250 et 300 machines par an tout secteur et corps de métiers confondus, principalement pour le marché français. "Avec ce nouvel outil de production, nous devrions pouvoir tripler notre volume d’affaires et commencer à nous intéresser au marché européen", confie le fondateur de ProtoMicroTP. Il travaille actuellement sur le développement d’une machine de fossoyage exclusivement électrique pour pouvoir diminuer la pénibilité du travail. "Les fossoyeurs travaillent majoritairement à la main et doivent le faire dans le calme et le respect des proches et familles. Il y a une forte demande dans ce milieu et nous ne pouvions penser une machine autre qu’électrique pour réduire au maximum son bruit", complète Thierry Marcilly.

Antonin Tabard

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Technicien Chimiste - Recyclage des Batteries F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Bessines-sur-Gartempe

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS