Protectionnisme - Programmes pour la présidentielle

Partager

Nathalie Arthaud
Opposée à toute tentation protectionniste ou à l’idée du "produire français", qui va à l’encontre de l’idéologie internationaliste et monte les travailleurs de différents pays les uns contre les autres ; la "démondialisation" est une stupidité.

François Bayrou
Défavorable aux mesures protectionnistes. Grâce au plan de reconquête industrielle des marchés proposé, les industriels européens auront reconquis au moins 50% de leur marché en Europe. Le label "produit en France" se contentera d’orienter le choix des consommateurs.

Jacques Cheminade
Dans le cadre d’un nouveau BrettonWoods, mettre en place un protectionnisme intelligent international contre les pratiques de dumping financier.

Nicolas Dupont-Aignan
Soutien au "fabriqué en France" au cœur de la politique industrielle ; mise en place de droits de douane et de quotas, comme dans la grande ma­jorité des pays asiatiques ou d’Amérique Latine, afin de relocaliser l’activité en France ; affecter une partie du produit de ces taxes au financement de la protection sociale.

François Hollande
Proposer une nouvelle politique commerciale européenne pour faire obstacle à toute forme de concurrence déloyale et pour fixer des règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale.

Eva Joly
Application d’un "protectionnisme vert européen" : obligation pour les produits entrant en Europe de respecter strictement les normes environnementales européennes et les normes sociales internationales de l'Organisation Internationale du Travail.

Marine Le Pen
Plusieurs mesures protectionnistes : droits de douane ciblés, quotas d’importation, quand concurrence "déloyale" de pays moins développés ; sortie de l’euro permettra de favoriser la compétitivité de l’industrie française ; remise en cause de contraintes imposées par l’Union européennes qui interdisent, au nom de la concurrence, toute politique industrielle ; loi favorisant les productions françaises ; taxe de 3% sur les importations.

Jean-Luc Mélenchon
Prélèvements nationaux concertés sur les réimportations en Europe de productions délocalisées ; taxe "kilométrique", pour réduire les transports de marchandises évitables.

Philippe Poutou
Internationaliste, donc opposé à toute forme de nationalisme. Le protectionnisme ne profite qu’aux "possédants", laissant croire que leur intérêt est le même que celui des classes populaires.

Nicolas Sarkozy
Mise en place d’un "buyeuropeanact" pour réserver aux entreprises européennes les marchés publics européens lorsqu’il n’y a pas de réciprocité des échanges commerciaux.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS