Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Proludic lance la reconstruction de son site de Vouvray

, , ,

Publié le

Six mois après un incendie, Proludic entame le chantier d'une nouvelle usine sur son site de Vouvray, et mobilise 9 millions d'euros.

Proludic lance la reconstruction de son site de Vouvray
Une aire de jeux conçue par le fabricant Proludic.
© Proludic

Grâce à une mobilisation du personnel, des sous-traitants et au soutien des clients, le leader français de l'aire de jeu prévoit 20% de croissance.Touché par un incendie dans son atelier de peinture dans la nuit du 22 au 23 mars dernier, le fabricant d'aires de jeu Proludic vient d'entamer la reconstruction d'un nouveau bâtiment de production sur son site de Vouvray, près de Tours (Indre-et-Loire). Sa livraison est prévue en avril 2018. Proludic investit 4 millions d'euros dans le bâtiment et prévoit 3 millions d'euros supplémentaires pour le parc machines. Par ailleurs, 500 mètres carrés de bureaux seront livrés dans quelques jours et des aménagements annexes portent l'enveloppe globale à 9 millions.

Malgré une phase de production "en mode dégradé", indique Denis Le Poupon, son PDG, l'entreprise se relève vite de la destruction de son atelier de peinture. Dès le printemps, Proludic avait dressé des tentes, déménagé des bureaux, et fait appel à la sous-traitance pour compenser. "Au final, nous devrions terminer l'année 2017 en croissance de 20%", annonce Denis Le Poupon, intarissable sur la mobilisation de ses équipes et la fidélité de ses clients.

Changement de rythme

"Nous avons pu éviter le chômage technique, car des salariés ont accepté de prendre leurs jours de congés quand l'usine ne pouvait pas tourner. Puis nous avons basculé d'un rythme 2x8 vers un rythme en 3x8 pour rattraper notre retard", ajoute le dirigeant. Le chiffre d'affaires de cette ETI familiale de 300 personnes était de 34 millions d'euros en 2016, dont 70% à l'export. Il devrait dépasser 40 millions en fin d'année.

Stéphane Frachet

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle