Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Prolongation du redressement judiciaire du chimiste Calaire

, , ,

Publié le

Le chimiste Calaire, située à Calais (Pas-de-Calais), a vu sa période d'observation prolongée jusqu'au 22 août par le tribunal de Commerce de Boulogne-sur-Mer. Sur les 4 offres de reprise, le projet de Scop est privilégié.

Prolongation du redressement judiciaire du chimiste Calaire © Google Maps

Le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) a décidé de prolonger jusqu'au 22 août la période d'observation du chimiste Calaire, situé à Calais, en redressement judiciaire depuis le 28 mai. Les 197 salariés peuvent souffler. Ils espèrent ainsi qu'une offre de reprise concrète sera proposée pour leur usine qui fabrique des composants chimiques, liquides et solides : des intermédiaires pour la pénicilline, les sulfonamides, les dérivés de phenylactonitriles substitués et les dérivés du camphre pour l'industrie pharmaceutique.

Jusqu'à présent, quatre offres de reprise ont été déposées au tribunal. Deux ne sont que des lettres d'intention. La troisième concerne l'entreprise Synthexim, qui propose de racheter Calaire pour la somme de 5 euros en licenciant 120 salariés. Pour l'avocat du personnel, Me Philippe Brun, cette offre est "inacceptable" a-t-il indiqué à nos confrères de France 3 Nord-Pas-de-Calais. Il privilégie la création d'une Scop (Société coopérative et participative), société dont les salariés sont les actionnaires majoritaires.

Filiale de l'allemand International Chemical Investors Group (Icig), Calaire Chimie a connu plusieurs restructurations ses dernières années avec une réduction de ses effectifs. Son chiffre d'affaires a baissé de plus de 50 % entre 2008 et 2009. Résultat : en avril 2010, Calaire a perdu 51 postes. A l‘époque, elle appartient au groupe belge Tessenderlo. Aujourd'hui, le chiffre d’affaires s'élève à 25 millions d'euros. 

Timothée L'Angevin 

Reportage de nos confrères de France 3 Nord-Pas-de-Calais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle