L'Usine Maroc

Projets solaires marocains : Masen cherche des investisseurs dans le photovoltaïque

, , ,

Publié le

L'agence solaire du Maroc, Masen lance un appel à manifestation d'intérêt pour une première centrale photovoltaïque d'au moins 50 MW à Ouarzazate. Un programme qui doit prendre la suite de ses énormes projets, toujours en phase d'investissement, dans le domaine du solaire à concentration,

Projets solaires marocains : Masen cherche des investisseurs dans le photovoltaïque © flickr-zigazou76

Après le solaire à concentration (CSP) et les projets géants dit Noor 1 et désormais 2 et 3, tous situés à Ouarzazate dans le sud du pays, le plan solaire du Maroc se tourne vers le photovoltaique (PV).

Masen, l'agence publique qui porte tous les développements du royaume dans les grandes installations solaires vient de lancer un appel à proposition pour un ensemble de centrales photovoltaïque cumulant jusqu'à un total de 170 MWc de capacité.

"La phase NOOR PV I, comprendra la centrale NOORo IV d’une capacité de 50 à 70 MW, située à Ouarzazate et pourrait également porter sur les projets NOOR Laayoune et NOOR Boujdour, d’une capacité autour de 50 MW chacune" , indique Masen dans un communiqué publié ce 17 mars.

Selon l'agence, "il est prévu que les projets de NOOR PV I soient développés sous le schéma IPP (Independant Power Production) à travers un appel d'offres international portant sur la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance desdits projets".

Les entreprises et groupements sont invités à se manifester auprès de Masen dans les conditions détaillées dans son appel à manifestation d’intérêt (AMI) téléchargeable.

Pour la première tranche à savoir NOOR PV I, la date limite de soumission est fixée au 6 avril prochain à 9h du matin.

Quant au chiffrage des investissements, il est difficile à évaluer à ce stade, le Maroc n'ayant pas encore connu de projets de grande taille en matière de parcs photovoltaïques au sol.

A titre informatif, en France, le coût donné pour le projet en cours de Cestas près de Bordeaux (300Mwc au sol) est de l'ordre de 1,2 million d'euros par Mwc. Mais en Afrique du sud, Total avait annoncé un projet en 2013 sur la base de 2,2 millions d'euros par Mwc.

Pour rappel, les centrales solaires à concentration Noor 1, 2 et 3 cumulant plus de 3 milliards d'euros d'investissement ont été emportées sur appel d'offre par le groupe saoudien Acwa associé à divers partenaires dont les espagnols Abengoa ou Sener.

Sur les dernières tranches Noor 2 et 3 (centrale CSP et tour solaire) attribuées  à Acwa en janvier dernier, Edf, Alstom et Gdf-Suez mais aussi des groupes américains ou japonais avaient été pré-qualifiés mais non retenus.

Le plan solaire marocain vise une capacité installée, dans différentes technologies, de 2 000 MW à l'horizon 2020.

Il s'inscrit dans un vaste programme de développement ayant pour objectif une capacité installée en électricité renouvelable représentant 42%  de la capacité électrique totale du pays (actuellement environ 7GW).

A coté du plan solaire, d'important parcs éoliens comme celui de Tarfaya conduit par Gdf-Suez et Nareva sont développés ou projet dont un important appel d'offres de 850MW lancé par l'Office de l'électricité (Onee)

Pierre- Olivier Rouaud

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte