Projet SMErobot : les premières retombées

Le salon Automatica a été l'occasion de présenter les premiers résultats du programme de recherche européen SMErobot qui vise à développer une nouvelle génération de robots pour les PME et PMI de fabrication à des prix abordables

Même si l'on sait depuis longtemps que l'automatisation accroît la compétitivité des petites et moyennes entreprises, pour nombre d'entre-elles, les solutions standard disponibles sont souvent trop rigides, d'envergure démesurée ou trop onéreuses.


Lancé en 2005 pour une durée de 4 ans, SMErobot est un projet européen intégré au 6e PCRD et coordonné par le Fraunhofer Institute for Manufacturing Engineering & Automation (IPA) à Stuttgart. Il a pour objectif de mettre au point des solutions d'automatisation innovantes, modulaire, interactives et économiques, basées sur une nouvelle génération de systèmes robotisés industriels, à destination des petites et moyennes entreprises de fabrication.

Ce projet regroupe une vingtaine de partenaires dont de grands fabricants de robots (ABB, Comau, Kuka...), des intégrateurs de systèmes, des concepteurs de solutions informatiques industrielles et des instituts de recherche. Il s'articule autour de trois objectifs d'innovation ambitieux :

  • - Le robot conçu doit comporter des commandes "intuitives", faciles à utiliser, même par un profane en informatique ;
  • - Le robot doit satisfaire à toutes les exigences de sécurité pour pouvoir partager l'environnement de travail des humains ;
  • - L'installation et la mise en service doivent pouvoir s'effectuer en trois jours.

Cela passe par le développement d'une génération de robots entièrement nouvelle, qui outre l'avantage conféré par sa rapidité d'installation et sa facilité d'utilisation, permettra aussi aux PME européennes d'accroître leur compétitivité grâce à une conception peu onéreuse.

Les cellules robotisées présentées par les responsables du projet SMErobot dans le cadre du salon Automatica 2008, qui se tient jusqu'à ce soir à Munich, ont été l'occasion de découvrir les premiers démonstrateurs issus des travaux du groupe.

On a ainsi pu découvrir un système basé sur des cinématiques parallèles, qui combine les avantages d'une grande rigidité, d'un faible coût et d'une modularité optimale, autant de caractéristiques qui rendent ce système particulièrement adapté aux opérations d'usinage dans les fonderies, les forges et les ateliers de travail des métaux.

Autre démonstrateur, une cellule robotisée peu onéreuse et facile à réinstaller, spécialement conçue pour les opérations courantes de manipulation comme le prélèvement de composants disposés de manière aléatoire ou le chargement de composants sur des machines dans des espaces confinés.

Le troisième démonstrateur met en jeu un robot en tant que "troisième main" pour les opérateurs dans le cadre d'opérations d'assemblage et de manutention collaborative, ainsi que pour les tâches manuelles au poste de travail.

Quatrième démonstrateur, un assistant au travail du bois utilisé comme un outil polyvalent destiné aux menuisiers ou aux charpentiers dans les menuiseries artisanales.

Dernier démonstrateur, un robot de soudage qui s'installe en cinq minutes seulement, suivant les besoins des nouvelles pièces, à l'aide d'interfaces intuitives (utilisation d'une langue, de symboles graphiques ou programmation par démonstration).

L'objectif du projet porte également sur la mise en place de technologies et d'outils destinés à faciliter l'introduction des robots industriels au sein des petites et moyennes entreprises : à l'avenir, les câbles et les conducteurs compliqués seront remplacés par la technologie actuelle des composants modulaires "plug-and-play" qui permettent de configurer rapidement des machines et des systèmes et de les rendre opérationnels.

Des actionneurs électriques caractérisés par un rapport puissance/poids particulièrement élevé ont aussi été présentés. Ces actionneurs seront à la base de nouveaux systèmes cinématiques robotisés hautement performants.

Côté capteurs de force, ceux réalisés à partir de Mems seront beaucoup moins chers que ceux existant actuellement, ce qui élargira le domaine d'application des robots, en particulier aux opérations de fabrication délicate.

La SMErobot Toolbox offre un éventail d'outils de contrôle et de modules d'apprentissage auto-explicatifs qui favoriseront le développement et la mise en Å“uvre de cette nouvelle génération de technologies SMErobot. Elle permettra notamment des analyses de coût et de rentabilité à l'aide d'un outil informatisé convivial pour l'évaluation du coût du cycle de vie des solutions d'automatisation.

Enfin, SMErobot n'est pas seulement dédié au développement du matériel et des logiciels. Le projet concerne également la mise au point de nouveaux modèles de financement et d'investissement à l'échelle des PME, ainsi que l'intégration de la technologie des robots dans les processus de fabrication et les chaînes de processus. Des essais pilotes seront menés à l'issue du salon Automatica 2008 au sein de PME dans les domaines du moulage, de la construction mécanique et du travail du métal ou du bois.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.smerobot.org


NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS