Projet de loi anti-corruption en Inde

A l'origine de l'initiative gouvernementale, deux scandales industrialo-financiers. Après des mois d'agitation politique pour durcir la législation actuelle, le conseil des ministres indien a adopté ce jeud 28 juillet un projet de loi anti-corruption. Il vise à nommer un médiateur chargé de lutter contre ce fléau dans le secteur public.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Projet de loi anti-corruption en Inde

Le texte dispose que les citoyens pourront s'adresser au médiateur pour déposer plainte contre des faits de corruption impliquant des fonctionnaires ou des ministres du gouvernement fédéral, actuellement protégés par les lois indiennes en vigueur. Seul le Premier ministre ne pourra être inquiété.

A l'origine de ce projet, une série de scandales de corruption, dont certains ont éclaboussé l'administration du Premier ministre Manmohan Singh. Le plus retentissant a notamment impliqué l'ancien ministre des Télécommunications. Accusé d'avoir organisé une vente frauduleuse de licences de téléphonie mobile, il aurait spolié le pays d'une somme allant jusqu'à 40 milliards de dollars. Dernier de la série, un rapport sur le secteur minier dans un Etat du sud de l'Inde. Rendu public mercredi 27 juillet, il a révélé que des faits d'extractions minières illégales impliquant des hommes politiques influents avaient fait perdre au gouvernement local quelque 3,6 milliards de dollars.

Le projet de loi doit désormais être présenté devant le parlement lors de la prochaine session qui s'ouvre le 1er août.



Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS