Projet d'usine PSA au Maroc : le constructeur lance les travaux

Les représentants du groupe PSA ont tenu un comité stratégique avec les autorités marocaines à Casablanca. Les travaux d'aménagement du site de Kenitra sur lequel un investissement de 557 millions d'euros pour produire 90 000 véhicules par an et 200 000 à terme est programmé vont être lancés ces prochains jours. L'usine devrait entrer en production en 2019.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Projet d'usine PSA au Maroc : le constructeur lance les travaux

C'est parti. PSA va débuter, ces prochains jours, les travaux de l'usine marocaine de Kénitra au nord de Rabat. C'est ce qui est ressorti du premier "comité stratégique" qui s'est tenu à Casablanca le mardi 12 juillet entre le constructeur français et les autorités marocaines, notamment le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy.

Cette réunion avait pour but de faire le point sur l’avancement du projet ainsi que les engagements des différentes parties (PSA, état marocain, Fonds public Hassan II, ministères, administrations locales…). Notamment le transfert de propriété du terrain de 120 ha qui devrait être effectif cette semaine.

Jean-Christophe Quémard, directeur de la région Moyen-Orient et Afrique du groupe PSA a indiqué après cette réunion au quotidien économique marocain L'Economiste : "Nous avons constaté que nous sommes à la fois en ligne et conformes tant sur les engagements de l’Etat marocain que de ceux du groupe PSA".

De même source, les travaux de terrassement, pour lesquels les marchés ont été passés, devraient conduire d'ici à six mois à l'érection des premiers bâtiments soit en février 2017, selon les informations données lors de ce comité stratégique.

Selon les propos de Jean-Christophe Quémard à L'Economiste concernant le chantier "plus de 70% de la valeur sera portée par des entreprises marocaines".

Vague d'investissements d'équipementiers

Le groupe français tient donc son calendrier car lors du salon de la sous-traitance automobile de Tanger le 19 avril, Rémi Cabon chef du projet Maroc pour PSA avait indiqué à L'Usine Nouvelle que les travaux devraient débuter mi-2016.

Pour rappel, cette usine représentera un investissement de 557 millions d’euros pour une capacité initiale de 90 000 véhicules en 2019 qui doit être vite portée à 200 000 unités.

La filière automobile au Maroc réalise 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, avec un bond de 23% en 2015 et emploie plus de 90 000 salariés. Elle a connu une forte croissance depuis l'ouverture en 2012 de l’usine Renault de Tanger. Depuis, l'annonce de l'arrivée de PSA a suscité une vague d'investissements au Maroc parmi lesquels ces derniers jours les annonces d'usines du fabricant canadien de composants moteurs Linamar, du plasturgiste français Mecaplast ou encore du mouliste portugais Simoldès.

Pierre-Olivier Rouaud

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS