Proies et prédateurs

Partager

Messieurs les investisseurs, la chasse est ouverte dans le secteur automobile ! Avec des cours en bourse qui ont chuté de 30, 50 voire 70 % (Renault) en moins de deux ans, les champions de la voiture sont devenues des proies faciles... et bon-marché. Et il y a fort à parier que des alliances (fusion, partenariat...) vont se multiplier dans les semaines qui viennent que ce soient chez les constructeurs ou les équipementiers. General Motors, menacé par une capitalisation boursière réduite à peau de chagrin (2 milliards d'euros) et une dette abyssale, tente déjà de sauver sa peau en cherchant une solution 100 % américaine. Chrysler et Ford auraient été approchés par l'ex numéro 1 mondial sans qu'aucun des deux ne donne suite... pour l'instant.

Déjà mal en point sur des marchés en croissance, les trois champions de l'auto américaine n'auront peut être pas d'autres solutions en effet que de s'adosser au moins momentanément à un autre groupe. Le nom de Renault-Nissan, qui avait négocié une alliance en 2006 avec GM, circule régulièrement outre-Atlantique comme sauveur potentiel, notamment de Chrysler. Mais la situation de la marque au losange ne lui permet pas de se lancer dans une nouvelle fusion. D'autant que le chantier Avtovaz (Lada) en Russie est loin d'être bouclé.

La menace d'une OPA hostile ou amicale pourrait bien venir d'Allemagne. Le groupe Volkswagen -passé récemment sous le giron de Porsche- affiche de solides ambitions aux Etats-Unis mais semblent mal armé pour réussir sa conquête de l'ouest. BMW, champion des grosses cylindrées, n'a pas manqué une occasion ces derniers mois de s'afficher en prédateur. En quête de volume pour réduire son budget achats, le constructeur bavarois cherche aussi à se doter d'une nouvelle marque pour se lancer dans les petites voitures économes.


Thibaut De Jaegher

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS