Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Produits high-tech : est-ce la fin de l’érosion des prix ?

Ridha Loukil , ,

Publié le

Pour la première fois depuis 5 ans, le prix moyen des équipements grand public high-tech se valorise en augmentant de 4% malgré un marché en baisse de 6% en 2012. Et cette tendance devrait se confirmer en 2013, selon le cabinet d’études GfK.

Produits high-tech : est-ce la fin de l’érosion des prix ? © Solo - Flickr - C.C

C’est une bonne nouvelle pour l’industrie de l’électronique grand public. L’érosion des prix, qui frappait jusqu’ici ses produits et pénalisait ses résultats financiers, semble s’arrêter en 2012. C’est la principale conclusion des chiffres sur le marché français de l’électronique grand public présentés aujourd’hui par le cabinet d’études GfK. “Pour la première fois depuis 5 ans, le prix moyen se valorise en augmentant de 4% en 2012, note Mathieu Cortesse, directeur de la distribution chez GfK Consumer Choices France. C’est un tournant majeur du marché avec la fin du cycle déflationniste et le retour à une ère de valorisation.“

Prix moyen en augmentation de 2,4%

PC plus chers, tablettes, le cabinet a relevé une hausse du prix moyen dans 43 catégories de produits, contre une baisse dans 32 catégories. La valorisation des prix touche des produits comme les autoradios, les baladeurs ou les chaînes hi-fi. Plus surprenant, le prix moyen des PC a augmenté de 2% pour s’établir à 575 euros, alors que celui des tablettes a fondu de 22% à 325 euros.

S’agit-il d’un bond accidentel ou d’un phénomène de fond durable? En tout cas, le cabinet GfK prévoit la poursuite de la valorisation avec un gain du prix moyen de 2,4% en 2013.

Les ventes de TV plombent le marché

Paradoxalement, cette évolution se déroule sur fond de crise avec un marché qui plonge de 6,3% à 15,9 milliards d’euros en 2012, après une chute de 5,1% en 2011 à 16,9 milliards d’euros. Et la morosité devrait se poursuivre en 2013 avec un recul de 1,7% à 15,6 milliards d’euros. Principal responsable de cette dégringolade, la télévision dont les ventes en volume ont baissé de 23% à 6,7 millions d’unités, contre un pic de 8,8 millions en 2011 lié à l’extinction définitive de la télévision analogique. Et la chute semble inexorable sur les 3 ans à venir. "Ce n’est qu’un retour des choses à la normale, analyse Michael Mathieu, directeur Image et Télévision chez GfK Consumer Choices France. Le volume des ventes devrait se stabiliser en 2015 autour de 5,5 millions d’unités, ce qui reste 20% mieux qu’à l’époque de la télévision à tube cathodique." La France n’est pas un cas isolé, puisque tous les grands pays européens enregistrent une chute, de -2% pour l’Italie à -11% pour l‘Espagne. Le déclin est même mondial (-1%).

L’e-commerce fringant ferme les boutiques

Autre évolution notable: la montée en puissance de l’e-commerce dans la distribution des produits grand public high-tech. Sa part atteint 17,6% en 2012, soit deux points de plus qu’en 2011, ce qui place la France exactement dans la moyenne européenne. En 2005, l’e-commerce ne représentait que 5,7% des ventes. Conséquence: le nombre de magasins de vente de produits d’électronique grand public est tombé à 17 000 en 2012, contre 23 000 dix ans plus tôt, ce qui représente une destruction de 23% en 10 ans. Et le phénomène risque de s’accélérer puisque GfK prévoit la montée de la part de l’e-commerce à 22% en 2015 et à 33% en 2020.

Ridha Loukil

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle