Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Production, ventes, situation financière : PSA sur la bonne voie

, , , ,

Publié le

Les résultats du premier semestre de PSA Peugeot Citroën montrent plusieurs signes encourageants, même si de l'aveu même du patron du groupe Carlos Tavares la route vers le redressement est encore longue. Retour sur les premiers effets du plan "Back in the race" sur les perfomances industrielles, commerciales et financières du constructeur tricolore.

Production, ventes, situation financière : PSA sur la bonne voie © PSA

Au moment de commenter les résultats du premier semestre du groupe PSA Peugeot Citroën, son patron, Carlos Tavares, oscillait ce mercredi 30 juillet entre satisfaction et prudence. Celui qui a pris les commandes du constructeur tricolore au début de l'année a en effet constaté les premiers effets positifs du plan "Back in the race" présenté le 14 avril dernier, tout en rappelant que le groupe automobile est "encore très loin d'être revenu à son niveau d'avant-crise".

Un taux d'utilisation des usines en hausse

Premier motif de satisfaction, les usines de PSA retrouvent de l'activité. En Europe, le taux d'utilisation passe ainsi de 72% en 2013 à 84% sur les six premiers mois de 2014 et, en France, de 61 à 76%. D'après Carlos Tavares, cette progression s'explique par la hausse des commandes, liée à un marché automobile qui retrouve des couleurs en Europe, mais surtout par une amélioration de la productivité. Dans l'Hexagone, le patron de PSA a ainsi salué les efforts des collaborateurs du groupe depuis la mise en place du nouveau contrat social, l'accord de compétitivité signé avec les syndicats en 2013. Le ratio coûts salariaux sur chiffre d'affaires s'établit ainsi à 14,5%, contre 15,1% l'an passé, avec un objectif fixé à 12,5% pour 2016.

Des ventes en progression en Europe et en Chine

Dans un marché européen en hausse de 6,6%, PSA a vu ses ventes progresser de 11,7% au premier semestre. Une performance que Carlos Tavares attribue en partie au succès des derniers modèles lancés par le groupe. "La nouvelle 308, élue voiture de l'année, est leader du segment C en France, le 2008 numéro deux des SUV en Europe et nous restons leader européen du marché des utilitaires avec une part de marché de 21,2%", a-t-il souligné. Seule ombre au tableau : une dépendance encore trop forte de PSA au marché européen, dont la croissance ne devrait pas dépasser les 3% sur l'ensemble de l'année.

En Chine, PSA poursuit son développement "grâce au renforcement du partenariat stratégique avec DongFeng", a indiqué Carlos Tavares. Avec 360 000 unités vendues au premier semestre, soit une hausse de 27,7% par rapport à la même période l'an dernier, la part de marché du groupe atteint 4,2%. Le français vise une production annuelle sur le sol chinois de 1 million de véhicules à partir de 2016. Il construit une quatrième usine dans le pays pour y parvenir.

Grâce à ses bonnes performances en Chine et en Europe, la branche auto affiche ainsi un bénéfice de sept millions d'euros, contrastant avec la perte de 538 millions d'euros enregistrée un an plus tôt.

Des indicateurs financiers rassurants

Alors que PSA perdait 200 millions d'euros de liquidités chaque mois en 2012, le groupe semble avoir définitivement endigué l'hémorragie de cash. Au premier semestre, le free cash flow opérationnel (les liquidités disponibles) atteint 1 667 millions d'euros, contre 203 millions d'euros dans la première moitié de 2013.

L'objectif du plan stratégique "Back in the race" reste d'atteindre un free cash flow positif récurent jusqu'en 2016 ainsi qu'une marge opérationnelle de 2% (nulle lors du premier semestre). Encore au bord du gouffre financier l'an dernier, l'arrivée au capital du groupe de DongFeng et de l'Etat a donc redonné de l'air au groupe.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle