Producteurs et industriels du lait ont repris les discussions sur les contrats

Les choses avancent dans le bon sens, dans le cadre des négociations sur le contenu des contrats entre producteurs de lait et industriels. C’est ce qu’a déclaré la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) le 9 septembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Producteurs et industriels du lait ont repris les discussions sur les contrats

Les négociations sur le contenu des contrats longtemps au point mort progressent entre les producteurs et les industriels du secteur du lait. Près des trois quarts des producteurs auraient déjà entamé des négociations.

En effet, depuis le 1er avril, les entreprises privées ont l’obligation de proposer un contrat à leurs producteurs, qui n’ont pas le devoir de les accepter. Une mesure contenue dans la Loi de modernisation de l'Agriculture et de la Pêche (LMAP), votée en juillet 2010. L’objectif pour le secteur est d’assurer un revenu aux éleveurs alors que leur secteur est en cours de dérégulation avec la fin des quotas laitiers en avril 2015.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Or, en avril, les premières propositions des industriels avaient été dénoncées par la fédération et le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire. Le point principal d’achoppement portait sur la manière dont les éleveurs devaient s’organiser pour signer les contrats. Les entreprises préféraient des contrats individuels alors que la fédération prônait un regroupement des producteurs.

Malgré l’avancée des discussions, la fédération souligne que les éleveurs ne pourront pas céder aux pressions diverses sur les délais imposés par certaines entreprises.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS