L'Usine Auto

Procès des "conti" : amendes, mais pas de prison

, ,

Publié le

En appel, les ouvriers de Continental ont écopé d’amendes jusqu’à 4000 euros. Leurs peines de prison avec sursis ont été annulées.

Procès des conti : amendes, mais pas de prison

 

La cour d'appel d'Amiens rendu son jugement envers les six ouvriers de Continental. Les peines de prisons prononcées en septembre dernier ont été annulées au profit d’amendes allant de 2 000 à 4 000 euros. Un jugement contre les réquisitions de l’avocat général qui demandait à ce que les peines de prison soient maintenues. Pour mémoire les ouvriers étaient jugés pour «  dégradation de bien destiné à l'utilité publique », autrement dit, le saccage de la sous-préfecture de Compiègne. Un geste de colère suscité par le refus de la justice d’annuler le plan social mis en œuvre par Continental à Clairoix et portant sur 1120 personnes.

 Le procès en appel a été très médiatisé grâce à l’intervention de nombreux responsables politiques, Marie-Georges Buffet (PC), Jean-Luc Mélenchon (FDG) ou encore Benoît Hamon (PS) venus comme témoins de moralité.   Le porte-parole du PS se félicite d’ailleurs dans un communiqué de cette décision de la cour : « la décision de la cour d'appel exprime sa volonté de ne pas ajouter une peine pénale à la peine sociale provoquée par des licenciements nombreux et injustes dans une entreprise importante de la région ». Pour Xavier Matthieu, délégué CGT de Continental, ce jugement est un "désaveu du gouvernement."

Toutefois, ce jugement au pénal sera suivi par le civil avec à la clé sans doute des dommages à intérêts à verser.

Au terme des mouvements de grèves et manifestations, les « Conti »  avaient obtenu des indemnités de départ de 50 000 euros chacun. Mais l’usine de Clairoix a quand même été fermée en 2009.

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/02/2010 - 22h27 -

les conti doivent payer pour les 60.000€ qu'ils ont détruits à Compiègne.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte