Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Procédure de sauvegarde pour AORF

, , , ,

Publié le

Confronté à un passif de 6,5 millions d’euros, le fabricant de wagons de fret ferroviaire a été placé en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce d'Orléans. Il a six mois pour sortir du tunnel.

Procédure de sauvegarde pour AORF © ABRF Industries

Le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret) a placé le groupe Ateliers Orléanais de Réalisations Ferroviaires (AORF) en procédure de sauvegarde, mardi 10 juillet. Cette mesure est assortie d'une période d'observation de six mois. Ce groupe contrôlé par Eric Vinassac et Jean-Luc Rémondeau, détient deux usines. La plus importante est à Châteaubriant (Loire-Atlantique), sous le nom de Ateliers Bretons de Réalisations Ferroviaires (ABRF). Elle emploie 233 personnes. A Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret), SDH Ferroviaire occupe environ 120 personnes. 

Ces deux unités fabriquent, rénovent et assurent la maintenance de wagons de fret, notamment pour le transport de véhicules. Concurrencées en France par les ateliers de la SNCF, elles travaillent principalement pour le marché allemand. Or un client allemand a considérablement réduit ses commandes l'an passé, alors que les investissements étaient réalisés pour y répondre. Résultat : cette PMI affiche un passif de 6,5 millions d'euros.

Suivi par le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle, ABRF Industries a refusé le mois dernier une offre de rachat du russe Uralvagonzavod pour un euro symbolique.

Les administrateurs judiciaires vont tenter de trouver des repreneurs. Avant ce jugement du tribunal de commerce, les dirigeants en appelaient aux pouvoirs publics et au Fonds de modernisation des entreprises ferroviaires (FMEF).

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle