Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Prix Recherche] Adrien Bressy, animateur de constellation

Cécile Maillard , , , ,

Publié le

[Prix Recherche] Adrien Bressy, animateur de constellation
Adrien Bressy

Le 17 mai 2017, à 3 heures du matin, Adrien Bressy, élève de Polytechnique, suit sur son ordinateur, en direct de la Station spatiale internationale, la mise en orbite du X-CubeSat. Ce nanosatellite a été conçu, assemblé et programmé par 57 étudiants de l’école pendant six ans. « Cela a duré trois secondes, suffisantes pour que l’émotion soit forte. » En 2012, l’association d’élèves AstronautiX, présidée par Adrien Bressy, a été choisie, avec 49 autres équipes étudiantes dans le monde, pour réaliser un nanosatellite. Un laboratoire belge souhaite lancer une constellation pour analyser la thermosphère, une couche atmosphérique basse peu étudiée par les satellites industriels. Dans le cadre de leur projet scientifique obligatoire de deuxième année, les élèves ont conçu l’architecture du satellite, constitué de deux cubes de 10 centimètres d’arête, réalisé les cartes électroniques, choisi les composants de la structure, programmé l’ordinateur de bord… AstronautiX a bénéficié de l’appui d’un ingénieur rémunéré par Polytechnique, et du Centre national d’études spatiales, deux structures qui ont assuré l’essentiel du financement du projet (250 000 euros). Les élèves ont suivi des formations spécifiques à l’aérospatiale et transmi les compétences aux promotions suivantes. Forte de ses succès, l’association refuse des candidats. Ses 75 étudiants portent actuellement 12 projets, dont un nouveau nanosatellite. Adrien Bressy, à qui Polytechnique « a donné l’opportunité de renouer avec une passion d’adolescence pour l’espace », peaufine sa candidature aux masters d’aérospatiale des universités américaines et envisage de poursuivre en doctorat. Le X-CubeSat, premier satellite étudiant français opérationnel, enverra ses données pour quelques mois encore, avant de se désintégrer dans l’atmosphère.

L'ingénieur qui vous inspire ? Elon Musk « c’est en tentant ce que les autres considèrent comme impossible que des ingénieurs peuvent créer de formidables innovations. »

Les autres nommés

Lucile Druel (Cemef Mines Paristech) Bio-aérogels super-isolants thermiques à base d’amidon.

Mohamed Sabt (Orange Labs et Utc) sécurisation des smartphones et des mécanismes de sécurité ancrée à des dispositifs matériels.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle