Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Prix "début prometteur"

Publié le

Cyril Clopet - Inventeur organisé.

Prix début prometteur © Pascal Guittet - D.R.

Quand, au début de sa première année d’études à l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) de Besançon (Doubs), Cyril Clopet se met à échanger avec son colocataire à la suite d’un cours, il ne sait pas encore qu’il créera avec lui l’entreprise Variapower, cinq ans plus tard. "Le sujet du cours était éloigné du produit que nous avons mis au point aujourd’hui, explique cet ingénieur de 25 ans. Mais nous avons senti tout de suite, avec Pierre Azzopardi, qu’il y avait quelque chose. Nous nous sommes découvert une même curiosité technique."

Le projet va mûrir en marge de leurs études. Dès leur deuxième année, l’idée d’une création d’entreprise était en germe. En troisième année, le variateur de vitesse qu’ils imaginent est suffisamment avancé pour qu’ils demandent à l’école de remplacer le stage de fin d’études en entreprise par des travaux sur leur projet dans le but de créer leur société. Les responsables de l’ENSMM acceptent et des professeurs leur apportent un soutien.

Son Déclic

"En première année à l’ENSMM, lors d’un cours sur les moteurs, j’étais à côté de Pierre Azzopardi. Notre discussion s’est poursuivie le soir même. L’idée de notre entreprise était en germe."

Les deux futurs ingénieurs font preuve très tôt de maturité. "Nous ne voulions pas améliorer le rendement d’un type de variateur existant. Les industriels travaillaient déjà sur ce type de démarche, avec de gros moyens. Nous avions une nouvelle approche sur la manière de transmettre la puissance. Nous avons commencé par vérifier que personne, avant nous, n’avait eu la même idée. D’abord sur internet, puis sur Espacenet, un site de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI). Sans le savoir, nous avions commencé la recherche d’antériorité."

Ces travaux vont conforter Cyril Clopet dans son projet. Il tient une innovation qui mérite d’aboutir… et d’être protégée. Leur diplôme tout juste en poche, les deux ingénieurs vont s’attacher à bâtir, avec méthode, les fondations de leur entreprise. Ils obtiennent des aides de la part d’Oséo et du fonds Feder de l’Union européenne pour réaliser une étude de marché et préparer une demande de brevet. Elle sera déposée en juillet 2011, un mois seulement après la création officielle de Variapower, avec Vincent Revol, un troisième compère, également ingénieur de l’ENSMM. Le premier variateur Variapower, destiné aux VTT haut de gamme, sera produit avant la fin 2013. Les contacts sont bien avancés avec plusieurs fabricants de vélos. Cyril Clopet pense déjà à la prochaine étape : des variateurs pour poids lourds et pour machines industrielles.

 

Les autres nommés :

Benjamin Dusser et Sébastien Landon,
cofondateurs de Qiova (modules optiques de vision industrielle)

Sébastien Salmon,
porteur du projet Optibox à l’incubateur de Franche-Comté

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle