Privé de débouchés en Chine, l'aluminium à recycler cherche sa voie

Privés de visa pour la Chine, les déchets d’aluminium s'accumulent. Demain, la mutation de l'automobile les rendra moins attractifs encore. Bien que sensibles à la baisse des cours, leurs utilisateurs européens réclament des alliages mieux séparés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Privé de débouchés en Chine, l'aluminium à recycler cherche sa voie
Constellium recycle de l'aluminium pour des pièces aéronautiques et automobiles.

Les déchets d’aluminium qui ne trouvaient pas preneur en Europe partaient, jusqu’en 2018, à plus de 80% vers l’Asie. Le durcissement brutal de la politique chinoise d’importation des déchets et les solutions pour s’y adapter sont au cœur des discussions du Congrès européen du recyclage de l’aluminium, qui se tient à Colmar les 26 et 27 février.

A bien y regarder, c'est une occasion unique de relocaliser le traitement des métaux secondaires. Pour une économie circulaire à une échelle plus continentale, les participants sont unanimes sur les pré-requis : il faut mieux collecter et mieux trier les déchets post-consommation (produits en fin de vie).

Un métal en boucle... autour du monde

Pour les producteurs d’aluminium, l’économie circulaire est une évidence. L’industrie revendique un taux de 75% de l’aluminium produit historiquement toujours dans la boucle. Quelque 8 millions de tonnes d’aluminium sont recyclées chaque année en Europe. C’est 20% de plus qu’en 2012. Mais c’est tout de même trop peu, depuis que la Chine a fermé ses frontières à nos vieux métaux, en exigeant un taux d’impureté maximal de 1%. A long terme, la production de déchets d’aluminium pourrait excéder la demande, "et ce long terme n’est pas si lointain", prévient Olivier Néel, responsable développement durable chez Constellium.

En outre, si les fondeurs d’aluminium ont largement augmenté leurs volumes consommés ces dernières années, la situation des affineurs est plus complexe, relève Cyrille Mounier, directeur général d’Aluminium France. Ce réseau de PME capables de trier finement et de produire une large gamme d’alliages secondaires pratiquement sans ajout de matière vierge pour en corriger la teneur a réduit, récemment, à la fois sa production et son usage de déchets d’aluminium. [...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement