Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Privé de débouchés en Chine, l'aluminium à recycler cherche sa voie

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Privés de visa pour la Chine, les déchets d’aluminium s'accumulent. Demain, la mutation de l'automobile les rendra moins attractifs encore. Bien que sensibles à la baisse des cours, leurs utilisateurs européens réclament des alliages mieux séparés.

Privé de débouchés en Chine, l'aluminium à recycler cherche sa voie
Constellium recycle de l'aluminium pour des pièces aéronautiques et automobiles.
© Pascal Guittet

Les déchets d’aluminium qui ne trouvaient pas preneur en Europe partaient, jusqu’en 2018, à plus de 80% vers l’Asie. Le durcissement brutal de la politique chinoise d’importation des déchets et les solutions pour s’y adapter sont au cœur des discussions du Congrès européen du recyclage de l’aluminium, qui se tient à Colmar les 26 et 27 février.

A bien y regarder, c'est une occasion unique de relocaliser le traitement des métaux secondaires. Pour une économie circulaire à une échelle plus continentale, les participants sont unanimes sur les pré-requis : il faut mieux collecter et mieux trier les déchets post-consommation (produits en fin de vie).

Un métal en boucle... autour du monde

Pour les producteurs d’aluminium, l’économie circulaire est une évidence. L’industrie revendique un taux de 75% de l’aluminium produit historiquement toujours dans la boucle. Quelque 8 millions de tonnes d’aluminium sont recyclées chaque année en Europe. C’est 20% de plus qu’en 2012. Mais c’est tout de même trop peu, depuis que la Chine a fermé ses frontières à nos vieux métaux, en exigeant un taux d’impureté maximal de 1%. A long terme, la production de déchets d’aluminium pourrait excéder la demande, "et ce long terme n’est pas si lointain", prévient Olivier Néel, responsable développement durable chez Constellium.

En outre, si les fondeurs d’aluminium ont largement augmenté leurs volumes consommés ces dernières années, la situation des affineurs est plus complexe, relève Cyrille Mounier, directeur général d’Aluminium France. Ce réseau de PME capables de trier finement et de produire une large gamme d’alliages secondaires pratiquement sans ajout de matière vierge pour en corriger la teneur a réduit, récemment, à la fois sa production et son usage de déchets d’aluminium.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle