Priorité aux transports dans le budget 2017 de la région Île-de-France

Avec une enveloppe de 738 millions d’euros, les transports constituent la priorité du volet investissement du budget 2017 du conseil régional d’Île-de-France qui prévoit également un plan d’urgence pour les lycées.

Partager
Priorité aux transports dans le budget 2017 de la région Île-de-France
RER B

Avec une enveloppe de 738 millions d’euros en autorisations de programme, les mobilités, et en particulier les transports en commun, constituent la grande priorité du volet investissements du budget 2017 du conseil régional d’Île-de-France qui sera soumis au vote de l’assemblée régionale à partir du 23 janvier 2017 et dont les grands axes ont été présentés le lundi 9 janvier, par Valérie Pécresse, Présidente de la région, et Stéphane Salini, vice-président chargé de finances.

En hausse de 23 % par rapport à l’exercice 2016, cet effort d’investissement jugé "sans précédent" par la gouvernance régionale va notamment permettre de financer partiellement le renouvellement ou la rénovation d’ici 2021 de 708 trains du Réseau express régional décidés en juillet 2016 par le Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France) ainsi que plusieurs grosses opérations d’infrastructures : lancement du Tramway T9 entre Paris et Orly et du train-tram Massy-Evry, prolongement du RER E à l’Ouest et de la ligne 11 du métro parisien vers Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), électrification de la ligne P reliant Paris à Troyes (Aube).
L’investissement de 738 millions d’euros sera aussi consacré à la poursuite de l’élaboration du plan vélo ainsi qu’à celle du plan bus qui devrait être caractérisé par une refonte des dessertes et, surtout, le déploiement sur plusieurs années de 1 000 véhicules supplémentaires pour réaliser "le Grand Paris des bus".

Sauvetage du financement du Pass Navigo

Comme la région ne veut pas oublier les automobilistes des enveloppes sont également prévues pour le lancement du plan anti-bouchons visant la suppression de quelques points noirs de circulation. Quant au Pass Navigo "son financement est sauvé", a assuré Valérie Pécresse. La région a en effet signé un protocole avec l’Etat permettant de financer de façon pérenne le manque à gagner représenté par le passage au tarif unique en 2015 (300 millions d'euros, ndlr). 200 millions d'euros proviendront de l’alignement du versement transport acquitté par les entreprises et le reste d’une hausse de la TICPE (Taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques).

"Lors de la campagne électorale, nous nous sommes engagés en faveur d’une région exemplaire, décarbonnée, propre et verte", a précisé Valérie Pécresse. 86,1 millions d’euros (+ 35,5 %) seront dédiés aux investissements pour la politique régionale d’environnement qui sera surtout axée sur l’amélioration de la qualité de l’air. Quelque quatre millions iront au Fonds air bois pour faciliter le remplacement des vieilles chaudières polluantes et autant pour l’aide au renouvellement des véhicules polluants des professionnels.

505 millions d’euros (+ 25,8 %) seront par ailleurs investis dans les lycées franciliens. "Une trentaine d’établissements se trouvent dans un état aggravé", a relevé Stéphane Salini qui a annoncé "le lancement d’un plan d’urgence qui sera présenté en mars". La région a d’ores et déjà prévu de lancer 13 chantiers de rénovation en 2017 tout comme elle s’est engagée à augmenter les financements des CFA avec pour objectif d’accompagner, en 2017, 4 000 apprentis supplémentaires.

Soutenir 3 000 entreprises dans leur démarche de développement

Le budget régional dégage également une enveloppe d’investissement de 141 millions d’euros (+34,8%) pour accélérer le développement économique avec pour objectif de soutenir 3 000 entreprises dans leur démarche de développement et d’innovation.
Pour favoriser ses investissements, le conseil régional a rogné sur ses dépenses de fonctionnement. "En deux exercices nous aurons réalisé 253 millions d’euros d’économies soit les deux tiers des 400 millions d’économies que notre majorité avait, pendant la campagne, annoncé vouloir réaliser", s’est félicité Valérie Pécresse.

Patrick Désavie en Île-de-France

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS