Premiers signes de stabilisation pour les réacteurs de Fukushima

Près de six mois après la survenance du séisme japonais, la compagnie d’électricité gestionnaire de la centrale de Fukushima estime que la situation s’améliore

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Premiers signes de stabilisation pour les réacteurs de Fukushima

La température des réacteurs 1 et 3 de la centrale nucléaire de Fukuhisma est désormais en-dessous de 100 degrés Celsius. Une avancée majeure vers la stabilisation du site, selon Tepco, en charge de la gestion de la centrale.

C’est en effet la première fois que la température mesurée dans le réacteur 3 chute sous la barre symbolique des 100 degrés depuis le début de la crise nucléaire le 11 mars dernier. L’exploitant assure que sa méthode de refroidissement, consistant à doucher directement le combustible dans le réacteur avec de l’eau froide, est efficace. Il devrait appliquer le même système au réacteur numéro deux.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le refroidissement et le maintien durable sous les 100 degrés Celsius de la température des quatre réacteurs est une condition fondamentale pour parvenir à stabiliser la situation du site. Un objectif que le gouvernement entend atteindre d’ici à janvier 2012. A cela s’ajoutent aussi le contrôle des rejets de matières radioactives et la baisse de la radioactivité environnante.

Cette annonce intervient le jour même où le nouveau ministre japonais de l'Industrie révèle que le pays va solliciter l'avis de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avant de relancer les réacteurs nucléaires stoppés par précaution après le séisme. Yoshio Hachiro a aussi fait savoir qu'il espérait une reprise rapide des réacteurs arrêtés pour maintenance. Les compagnies doivent déposer des rapports sur les tests de résistance des réacteurs le plus rapidement possible, histoire de pouvoir faire un état de lieux de la filière nucléaire. Sur 54 réacteurs, les quatre cinquièmes sont actuellement à l'arrêt.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS