Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Première transplantation cardiaque réussie sur un patient doté d’un coeur artificiel Carmat

Cédric Soares , , ,

Publié le

Première transplantation cardiaque sur un patient précédemment implanté avec un coeur artificiel réussie pour Carmat. La technologie de la biotech française a permis de rendre la greffe d’un coeur possible pour un patient dont l’état de santé n’était “pas éligible” à une transplantation cardiaque.

Première transplantation cardiaque réussie sur un patient doté d’un coeur artificiel Carmat
Carmat a annoncé, mercredi 1er août, la réussie d'une transplantation cardiaque sur un patient précédemment implanté avec un coeur artificiel de la biotech française, au Kazakhstan.

Carmat a annoncé, mercredi 1er août, la réussite d’une transplantation cardiaque d’un patient précédemment implanté avec un coeur artificiel conçu par la biotech française. L’opération a été réalisée au National Research Center for Cardiac Surgery d'Astana, au Kazakhstan.

En octobre 2017, lors de la première intervention chirurgicale, l’état de santé du patient souffrant “d’insuffisance cardiaque terminale” ne permettait la transplantation cardiaque. Les équipes médicale ont eu recours à l’implantation d’un coeur artificiel pour permettre une amélioration de son état.

“Ce patient, qui n’était initialement pas éligible à une transplantation cardiaque en raison d’une hypertension pulmonaire préexistante, a bénéficié du cœur artificiel total Carmat pendant 8 mois. Durant cette période, notre équipe a été capable d’observer l’amélioration de l’hypertension pulmonaire grâce aux données hémodynamiques fournies en continu par la bioprothèse Carmat”, explique le docteur Yuriy Pya, directeur général National Research Center for Cardiac Surgery dans un communiqué.

“L’explantation du dispositif a laissé un espace naturel pour le cœur du donneur, qui a ensuite été implanté en suivant notre procédure standard. Le patient se porte bien et nous attendons avec impatience de pouvoir continuer à contribuer au succès de l’étude clinique de cette nouvelle option thérapeutique prometteuse pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale”, a complété le spécialiste.

Objectif du plan “Pivot” atteint

Carmat a reçu l’autorisation d’implanter au Kazakhstan au début du mois octobre 2017. Le coeur artificiel de la pépite français, a été utilisé dans le cadre du de l’étude “Pivot”. Cette campagne d’essais est réalisée afin d’obtenir une certification européenne. La pépite française s’est fixée comme objectif de déposer le dossier en fin 2018.

Dans le communiqué, l’entreprise déclare qu’avec cette seconde opération, “l’objectif primaire de l’étude Pivot a été largement atteint pour ce patient”. En effet, son protocole “ stipule une survie à 180 jours (soit 6 mois) après l’implantation ou une transplantation cardiaque réussie, en remplacement du dispositif, dans ce délai de 180 jours”.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle