Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Première rencontre entre Carlos Tavares et les syndicats de PSA

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Le nouveau patron du groupe PSA a pour priorité le retour des finances du groupe à l’équilibre. Un conseil de surveillance est prévu, dimanche 19 janvier, pour évoquer l’alliance de PSA avec DongFeng.

Première rencontre entre Carlos Tavares et les syndicats de PSA © DR

Petit à petit, Carlos Tavares prend ses marques chez PSA. Présent dans les locaux de l’avenue de la Grande Armée depuis le 2 janvier, le remplaçant annoncé de l’actuel PDG Philippe Varin a rencontré, vendredi 17 janvier à midi, les représentants syndicaux du groupe. Et la première impression côté syndicats est positive. "Nous avons eu un bon contact" souligne Ricardo Madeira, délégué central CFDT.

"C’est un patron de grande trempe, confirme Christian Lafaye, délégué central Force Ouvrière. Et puis il a 33 ans d’expérience dans le milieu automobile". "C’est un homme investi sur ses sujets, renchérit Serge Maffi, délégué central SIA-GSEA. Pour lui, nos produits et nos collaborateurs constituent de vraies forces pour PSA".

Sens du collectif

Les syndicalistes ont pu prendre la mesure du personnage. "Philippe Varin est un grand patron, posé, qui prend son temps pour répondre, ajoute Christian Lafaye. Carlos Tavares, c’est un peu l’inverse, il répond du tac-au-tac et il n’utilise pas cinq mots quand deux suffisent".

La réputation de fonceur de Carlos Tavares n’est donc pas usurpée, mais l’ex numéro 2 de Renault veut prendre son temps. Il se donne en effet cent jours pour mieux connaître l’entreprise, visiter les différentes usines du groupe et rencontrer les différents services, jusqu’à mi avril environ. "Une fois passé ce délai, il présentera des plans d’action correctifs" précise Ricardo Madeira. Quelques pistes ont été esquissées. "Carlos Tavares souhaite que l’entreprise se décloisonne et que nous puissions travailler de manière plus transversale, entre marques, entre services" annonce Serge Maffi. "Il a néanmoins rappelé qu’il ne venait pas avec des solutions toutes faites et que cela devra être un travail d’équipe, ajoute Franck Don, délégué central CFTC. Carlos Tavares a d’ailleurs insisté sur les nombreuses compétences chez PSA et insisté sur la culture du résultat collectif".

Redresser les finances

PSA doit annoncer de lourdes pertes lors de ses résultats financiers, le 19 février, le premier chantier de Carlos Tavares s’annonce clair. "Sa priorité sera de ramener le groupe à l’équilibre des finances, détaille Franck Don. Il l’a aussi affirmé : la recapitalisation du groupe est nécessaire !". C’est pourtant Philippe Varin qui a confirmé des discussions avec le chinois DongFeng, sans entrer dans le détail des négociations, ni donner de date d’officialisation. Un conseil de surveillance doit se tenir, dimanche 19 janvier, les négociations avec DongFeng seront pour sûr à l’ordre du jour.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle