Première implantation française pour Kalso

Par la reprise d'une PME de la Haute-Marne et un investissement de 37millions de francs, la société finlandaise Kalso, leader dans la production de placage de résineux pour parquets flottants, s'attaque au marché français.

Partager

Un drapeau finlandais flotte au coeur de la Haute-Marne. Le sigle de Kalso, filiale du papetier Kymmene, figure désormais sur les murs de l'ancienne usine de déroulage HMB (Haut-Marnaise des bois). Surplombant Hortes, un bourg de 600habitants à une quarantaine de kilomètres de Chaumont, l'usine commence à produire des placages pour la contreface des parquets tout en poursuivant l'ancienne activité d'HMB, le déroulage de hêtres pour fabriquer du contre-plaqué. Grâce à la reprise de cette PME, naguère filiale de Malvaux, l'entreprise finlandaise - qui exporte 95% de sa production, dont 5% en France - progresse sur le marché français. Première unité de production de Kalso au coeur de l'Union européenne, dont la Finlande est membre depuis le 1erjanvier, elle vise plus particulièrement les marchés français et allemand. Dans le département de la Haute-Marne, où près de 250000hectares de forêts couvrent 40% du territoire, la matière première abonde. Pour l'exploiter, Kalso va "associer le savoir-faire français et l'ingénierie finlandaise", selon la formule de Jaakko Anttila, P-DG de Kalso et directeur général de Schauman Wood, filiale de Kymmene et maison mère de Kalso. Pour le département, qui souhaite développer les industries liées à la transformation du bois, cet investissement constitue un encouragement. D'un montant de 37millions de francs, il devrait créer d'ici à 1997 plus de 70emplois,

à 40% féminins. Pour l'instant, l'usine compte dix-huit personnes, dont les huit anciens salariés d'HMB. Quant aux bâtiments, 2900mètres carrés ont été construits autour des ateliers existants. Ils abriteront une nouvelle ligne de déroulage, un séchoir à placage neuf et une chaufferie à combustible de déchets. L'usine, d'une surface totale de 6000 mètres carrés, accueillera également une nouvelle station de traitement des grumes (consommation prévue de 50000mètres cubes par an) et une écorceuse. De nouveaux équipements - pour la plupart finlandais - qui devraient améliorer la productivité de 5 à 10%. Le séchoir, notamment, est beaucoup plus moderne que son prédécesseur. Kalso souhaite atteindre une capacité de production de 20000mètres cubes de placages séchés par an. Soit près du quadruple de la production d'HMB en 1994. Et entend également se préparer à la certification ISO9002. A l'issue de sa montée en puissance, à l'automne prochain, le finlandais prévoit un chiffre d'affaires de 50millions de francs. L'une des raisons de cet optimisme: la progression des parquets flottants sur le marché français (+27% en 1994). "Notre projet s'inscrit dans une stratégie d'investissements à long terme. Nous nous y sommes engagés avec toute notre détermination", affirme Markku Karjalainen, directeur général de Kalso en Finlande. Kalso n'est pas le seul industriel à investir dans le bois et sa transformation en Haute-Marne. L'américain Conagra a repris Eurocarb à Rolampont, l'allemand Glunz a acheté Isoroy

à Chamouilley, le danois Velux contrôle SKFrance à Bourbonne-les-Bains et le suisse Forbo a acquis la parqueterie de Joinville. Néanmoins, les finlandais demeurent les spécialistes du parquet flottant. "Nous avons affaire à de vrais industriels du bois qui ont une excellente connaissance du produit", précise Albert Koether, directeur provisoire du site. Kalso n'hésitera d'ailleurs pas à envoyer de futurs salariés dans son unité de Vuohijarvi. Car si épicéa, hêtre et peuplier sont à portée de main, la direction estime que c'est sur place que les Français se familiariseront le mieux avec les techniques de production finlandaises. Laurance N'KAOUA



Kymmene dans le monde

Activité : papiers fins, papier magazine, kraft et matériaux d'emballage. Mais aussi des panneaux et bois sciés, de la pâte à papier et des yachts.

Chiffre d'affaires : 18,3milliards de francs en 1993, dont 89% à l'exportation.

Effectifs : 17000personnes en Finlande, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France et au Danemark.

Filiales : Schauman Wood, Kalso, Chapelle Darblay ainsi que le constructeur de yachts Nautor.



Le poids du bois en Haute-Marne

Dans un rayon de 150kilomètres autour de Chaumont, la production forestière assure un approvisionnement abondant à partir des massifs forestiers de Lorraine, de Bourgogne, de Franche-Comté et de Champagne-Ardenne. La production du massif représente 26,1% du bois d'oeuvre de feuillus, 12,5% du bois d'oeuvre de résineux et 16,6% du bois d'industrie (hors bois de feu) produits en France. En ce qui concerne l'emploi, plusieurs groupes internationaux (Velux, Kymmene, Glunz...) comptent environ 300salariés. Tandis que neuf sociétés françaises représentent près de 600 emplois. Deux d'entre elles emploient chacune 130personnes, le menuisier Pellerin et le fabricant de manches d'outils et autres articles en bois Edme Lacroix. D'autre part, il existe sur le département plusieurs établissements de formation et de conseil spécialisés dans ce secteur.

USINE NOUVELLE N°2492

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS