Première amende britannique pour du trading à haute fréquence

LONDRES (Reuters) - L'Autorité de bonne conduite financière britannique a infligé une amende de près d'un million de dollars (758 millions d'euros) à Michael Coscia, un intervenant de marché basé aux Etats-Unis pour manipulation des marchés des matières premières britanniques.

Partager

Ce faisant, la Financial Conduct Authority (FCA) punit pour la première fois une pratique de trading à haute fréquence, un procédé qui consiste, via des programmes informatiques algorithmiques, à placer en un éclair des ordres boursiers.

Les autorités de régulation sont particulièrement attentives à ce type de trading automatisé depuis qu'il est soupçonné d'avoir exacerbé le "flash crash" de Wall Street de mai 2010, quand les valeurs vedettes de la place boursière américaine ont pendant quelques minutes plongé sans raison apparente.

La FCA a précisé que les autorités américaines avaient également imposé des amendes à Michael Coscia pour manipulation des marchés américains.

Selon la FCA, Michael Coscia a utilisé en 2011 un programme algorithmique afin de "mettre en place une stratégie de trading trompeuse", ajoutant que le trader avait placé des milliers de faux ordres sur des futures de pétrole.

En six semaines, il a dégagé un bénéfice de 279.920 dollars au détriment d'autres intervenants de marché.

Huw Jones; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS