Premier vol retardé pour le nouveau ravitailleur de Boeing

Boeing a annoncé lundi que le premier vol de la version intégralement équipée de son nouvel avion ravitailleur militaire serait reporté d'environ un mois, des produits chimiques inadaptés ayant récemment été injectés dans le système d'alimentation en carburant de l'appareil.

Partager

Le premier vol de la version intégralement équipée du KC-46 Pegasus, le nouvel avion ravitailleur militaire de Boeing est reporté d'un mois. Le premier vol était initialement prévu fin août ou début septembre, a expliqué Chick Ramey, porte-parole du groupe américain, dans un courrier électronique adressé à Reuters. Un "substitut de carburant livré par un fournisseur avait été étiqueté comme adapté à un usage militaire particulier alors que ce n'était pas le cas", a-t-il précisé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce nouveau retard du KC-46 Pegasus s'ajoute à d'autres imprévus subis par le développement de l'appareil, une version modifiée du Boeing 767 civil. Ces difficultés réduisent la marge dont dispose Boeing pour respecter l'échéance d'août 2017, période prévue de livraison à l'armée de l'air américaine des 18 premiers exemplaires.

Le mois dernier, le groupe a inscrit dans ses comptes une provision de 536 millions de dollars au titre des coûts liés à d'autres problèmes d'alimentation en carburant de l'appareil. Le contrat des avions ravitailleurs plafonne à 4,9 milliards de dollars le coût à la charge de l'Etat fédéral américain, Boeing devant supporter seul les éventuelles dépassements.

Alwyn Scott, Marc Angrand pour le service français

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS